Marchés français ouverture 4 h 38 min
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 756,94
    -128,93 (-0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,0465
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 430,14
    -11,04 (-0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    16 292,87
    -115,11 (-0,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,32
    +0,52 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     

Bourse : comment utiliser vos moins-values sur le plan fiscal ?

De nombreux investisseurs particuliers perdent de l’argent en Bourse depuis le début de l’année. Pas de panique, les cours peuvent remonter. Et, sur le plan fiscal, vos pertes s’imputent sur vos gains. Sous conditions.

Première règle à connaître :  les pertes ne sont déductibles que de gains de même nature. Si vous vendez une action cotée en perte en septembre 2022, vous ne pouvez pas déduire cette perte du gain réalisé en vendant un appartement parisien le même mois. Les pertes réalisées en Bourse ne sont déductibles que de gains réalisés en Bourse.

Autre règle d’or : pour déduire la perte, vous devez vendre les titres. La moins-value n’est constatée qu’en cas de cession. Les moins-values constatées en 2022 qui n’ont pas pu être imputées sur des gains réalisés en 2022 (parce qu’il n’y a pas eu de gain par exemple), resteront déductibles de vos plus-values boursières jusqu’au 31 décembre 2032. Bien conserver les justificatifs qui peuvent vous être demandés à tout moment par le fisc. Mieux, vous pouvez déduire vos moins-values des plus-values de votre choix.

À éviter : déduire des pertes sur des plus-values d’actions bénéficiant d’un abattement parce que vous risquez de perdre tout ou partie de ce dernier si Cliquez ici pour lire la suite