La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 092,96
    +6,92 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 816,32
    +231,77 (+2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0993
    +0,0127 (+1,17 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    21 594,92
    +565,05 (+2,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    538,70
    +296,03 (+121,98 %)
     
  • S&P 500

    4 119,21
    +42,61 (+1,05 %)
     

Bourse, taux… “2023 sera l’année de tous les dangers”... et des opportunités ?

d3sign/Getty Images

Tout d’abord, mon équipe et moi tenons à vous remercier pour votre fidélité et à vous souhaiter une excellente année 2023, pleine de bonheur, santé et réussite ! Une année qui s’annonce comme celle de tous les dangers et de toutes les secousses. Aussi, pour mieux surmonter ces risques, il nous faut répondre à huit grandes questions qui feront l’année 2023 d’un point de vue économique et financier :

1. Quelle sera l’ampleur de la récession ? Après une nette baisse au quatrième trimestre 2022, le PIB de très nombreux pays de la planète devrait enregistrer un nouveau repli au premier trimestre 2023, confirmant le retour de la récession à travers le monde. Via un effet de correction de la faiblesse passée, une légère amélioration progressive devrait ensuite s’observer sur le reste de l’année. En moyenne annuelle, la croissance du PIB mondial devrait ainsi atteindre 1% en 2023, soit, si l’on exclut l’année 2020 (avec une chute exceptionnelle de 3,1 %), sa plus mauvaise performance depuis 2009 (- 0,1 %), qui était alors un plus bas depuis 1982 (+ 0,5 %). Autrement dit, hors épisode malheureux de la pandémie de 2020, 2023 s’annonce comme la troisième plus mauvaise année pour l’économie mondiale depuis 1980.

Elle le sera également pour l’ensemble de la Zone Euro, avec une croissance d’environ 0%, pour la France (+0,2%), pour l’Allemagne (-0,1 %) ou encore pour les Etats-Unis (+1%). Même l’économie chinoise souffrira, puisque son PIB n’augmentera que d’au mieux 3,5%, ce qui sera hautement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : les dividendes et rachats d'actions versés aux actionnaires en 2022 ont atteint des records
Mastodon : depuis le rachat de Twitter par Elon Musk, le succès en demi-teinte
Bourse : CAC 40, Renault, Crédit agricole, BNP Paribas, Sanofi… au programme de Momentum cette semaine
WhatsApp : il va désormais être possible d'échapper aux coupures Internet et à la censure
Twitter : les données de 200 millions d'utilisateurs du réseau social vendues par des pirates informatiques