La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 074,57
    -126,10 (-0,37 %)
     
  • Nasdaq

    13 896,81
    -155,53 (-1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2042
    +0,0062 (+0,52 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    46 215,88
    +18,59 (+0,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 258,92
    -40,04 (-3,08 %)
     
  • S&P 500

    4 161,34
    -24,13 (-0,58 %)
     

Bourse : savoir couper ses pertes et se laisser porter par les hausses

·2 min de lecture

Il est si agréable de prendre ses bénéfices, si pénible de vendre à perte. Voilà les erreurs typiques de celui qui débute en Bourse. Inversement, savoir couper ses pertes et se laisser porter par les hausses est un des grands secrets de la réussite boursière. Précipitation et procrastination sont des erreurs qui, dans la majorité des cas, se soldent par des gains limités et des pertes illimitées, l’exact contraire du but recherché. La bonne attitude consiste à réprimer ses penchants naturels et recourir à des principes de gestion dont la logique, pour certains, procède davantage de la contre-intuition que d’un raisonnement spontané. Résister à la tentation Résister à la tentation de profiter des premiers bénéfices pour les réaliser est un comportement contre-intuitif. Refuser de se laisser enfoncer dans des pertes illimitées en est un autre. Pour la bonne application de ces principes il convient de comprendre dans quelle mesure les mouvements de cours relèvent de facteurs conjoncturels ou structurels. Les premiers, comme une respiration, exercent leurs influences à court et moyen terme, les autres, plus fondamentaux, ont la capacité de modifier les perspectives de la société à long terme. Nous venons d’évoquer les notions de court, moyen et long terme. Effectivement, parce qu’en matière d’investissement il est des thèmes qui reviennent en permanence. L’horizon de placement est de ceux-là. L’enjeu en est un autre. De même, un principe de gestion ne vaut que par son contexte. Un épargnant venant en Bourse pour préparer sa retraite aura une idée du long terme bien différente de celui attiré par les opérations rapides et jouant avec des sommes faibles, sans enjeu. Cette affirmation a toutes les apparences d’une évidence, elle est pourtant lourde de conséquences pour celui qui l’ignore. L'exemple d'Hermès Vérifions la validité de notre principe en examinant le parcours Cliquez ici pour lire la suite