Publicité
La bourse ferme dans 8 h 28 min
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0701
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    2 331,20
    -17,90 (-0,76 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 779,44
    -169,74 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 396,50
    +8,34 (+0,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,00
    -0,45 (-0,57 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,68 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 955,83
    +14,05 (+0,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,2672
    -0,0014 (-0,11 %)
     

Bourse : pourquoi investir en actions à long terme

Wikimedia

La Bourse n’est pas sans risque. En effet, investir en actions implique d’accepter une certaine volatilité de son placement, ainsi que l’alternance de mouvements porteurs et de périodes de “vaches maigres”. Pour autant, ce placement reste parmi les plus rémunérateurs sur longue durée. Et même si on investit en actions avec un très mauvais timing (au plus haut), le plus mauvais ou malchanceux des investisseurs peut espérer retrouver sa mise initiale en l’espace de quelques années. Tour d’horizon.

Pour ce qui est de la Bourse de Paris, depuis que le CAC 40 a été créé en 1988, une durée de détention de près de 7 ans au plus a permis au plus malchanceux des investisseurs (celui qui a placé son épargne en actions quand les cours inscrivaient un plus haut majeur) d’effacer ses pertes, fait valoir Sandy Campart, enseignant chercheur à l'IUP Banque Finance Assurance - IAE Caen et auteur de Et si on osait investir en Bourse ?, interrogé par Capital. En effet, sur le CAC 40, si on intègre les dividendes nets perçus, un investisseur en actions ayant investi lors du pic majeur du 30 juin 2000 aurait gommé ses pertes 6 ans et 9 mois plus tard, au 30 mars 2007. De même, un investisseur ayant investi lors du pic du 29 juin 2007 aurait retrouvé sa mise initiale au 31 mars 2014, soit 6 ans et 9 mois plus tard également, calcule l’expert.

Investir en Bourse tient la comparaison, face à des placements alternatifs comme l’immobilier locatif (où la durée de détention moyenne est de 7 ans) ou un contrat (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

De'Longhi : ses machines à café veulent broyer la concurrence
Les recettes astucieuses de Kiabi pour résister à la crise
Musique : ces artistes français qui cartonnent à l’étranger
Le premier avion de ligne de conception chinoise entre en service
Les 20 artistes musicaux les plus écoutés (et vendus) en France sont…