La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2167
    +0,0098 (+0,82 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    48 839,76
    +992,30 (+2,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Bourse : pourquoi une croissance trop forte de l’économie pourrait provoquer un krach

·1 min de lecture

La crise ? Quelle crise ? Après le choc historique du krach boursier du Covid-19, le CAC 40 a explosé depuis un an. Il vient même d'inscrire un nouveau plus haut de 20 ans, effaçant ainsi d’un coup la crise des subprimes, celle de la zone euro et celle de la crise sanitaire ! Et que dire de Wall Street, qui s’est envolée à des niveaux très au-dessus des pics de l’hiver 2020 ! Reste que dans l’ensemble, les marchés financiers commencent progressivement à donner des signes d’essoufflement.

Si les forces haussières “restent fortes”, selon Sebastian Paris Horvitz, directeur de la recherche chez La Banque Postale Asset Management (LBPAM), les niveaux techniques incitent néanmoins “à la prudence à très court terme”, selon lui. Surtout, la poursuite de l’expansion des multiples de valorisation (comme le PER, c’est-à-dire la capitalisation boursière rapportée aux profits des entreprises cotées) - autrement dit la cherté de plus en plus marquée des actions - pourrait “venir calmer l’ardeur des investisseurs, d’autant plus si nous avons la mauvaise surprise de voir à nouveau une accélération à la hausse des taux à long terme”, met en garde l’expert.

>> A lire aussi - Tesla, Signal… “la Bourse est prise de folie, gare au krach !”

En effet, une augmentation des taux des emprunts d’Etat à long terme diminue l’attrait des actions, du fait de phénomènes d’arbitrage favorables. Or, une reprise économique rime généralement avec plus d’inflation et des taux d’intérêt plus élevés... Ainsi, “plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vaccin Pfizer et Moderna : l'Académie de médecine recommande 6 mois entre les doses
Coinbase : les actions s'arrachent, l'introduction en bourse rencontre un franc succès
Espagne : le patron de Repsol et l’ex-n°1 de CaixaBank mis en examen dans une affaire d’espionnage
Amazon Prime compte déjà plus de 200 millions de membres
Un service de livraison de courses en 15 minutes lancé par Yandex, le "Google russe", en France