La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 957,38
    -279,04 (-1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Bourse: le potentiel de baisse n'est pas épuisé, selon Tikehau Capital

Raphaël Thuin, responsable des stratégies de marchés de capitaux, et Jean-Marc Delfieux, responsable de la gestion obligataire chez Tikehau Capital, ont fait le point sur leurs choix d'investissement pour les prochains mois. Selon les deux experts, le changement de régime sur les marchés parait durable. La dynamique inflationniste devrait persister à long terme, alimentée par le vieillisement de la population, le recul de la mondialisation et des troubles géopolitiques. Dans le même temps, les banques centrales «resserrent» leur politique monétaire et la croissance ralentit. Les valorisations des actions et des obligations s'ajustent à la baisse, la volatilité progresse et la dispersion grandit entre les gagnants et les perdants, au sein même de chaque secteur d'activité. Des multiples encore trop élevés  Pourtant, malgré la chute des cours, les valorisations boursières paraissent encore trop élevées, alors que les analystes n'ont pas encore revu en baisse leurs prévisions de bénéfices. Le risque de chute est donc encore important, la rotation des portefeuilles n'est pas terminée et la valeur relative entre actions et obligations a changé. L'effet «TINA» (there is no alternative) en faveur des actions était justifié par des taux d'intérêt proches de zéro ou négatifs. Mais il est entrain de disparaitre avec la remontée des rendements obligataires. Pour demain, les gérants de Tikehau Capital évoquent «une sélection d'actifs» plutôt qu'une «allocation d'actifs». À la recherche du «pouvoir de prix»  Ils privilégient en Bourse des sociétés de qualité, disposant d'un «pouvoir de prix» (pricing power), de marges importantes et faiblement capitalistiques. Mais ils surveillent aussi les valorisations, en favorisant des bas multiples. L'objectif est de «faire du value dans la qualité et de la qualité dans la value». Les thématiques Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles