La bourse ferme dans 5 h 1 min
  • CAC 40

    6 560,55
    +6,69 (+0,10 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 780,43
    +3,62 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0191
    -0,0067 (-0,65 %)
     
  • Gold future

    1 791,60
    -23,90 (-1,32 %)
     
  • BTC-EUR

    23 733,65
    -679,69 (-2,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    573,88
    +2,60 (+0,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,08
    -4,01 (-4,35 %)
     
  • DAX

    13 791,22
    -4,63 (-0,03 %)
     
  • FTSE 100

    7 496,66
    -4,23 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 871,78
    +324,80 (+1,14 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,86
    -134,76 (-0,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2064
    -0,0075 (-0,62 %)
     

Bourse: Paul Jackson d'Invesco a réduit la voilure sur les actions

Selon Paul Jackson chez Invesco, la probabilité d'une prochaine récession a sensiblement augmenté, surtout en Europe confrontée à une crise énergétique. Le directeur de l'allocation d'actifs au sein de la société de gestion évoque les erreurs passées des banques centrales qui les contraignent à rattraper leur retard face à l'inflation. Conséquence de la hausse des prix, la croissance réelle des revenus (hors inflation) est devenue négative et les réserves d'épargne ont été consommées. Et la restriction du crédit alimente la dégradation des indices de «surprises économiques». Paul Jackson a donc diminué son exposition aux actions à 40% de son allocation d'actifs (pour un niveau neutre à 45%). Moins d'actions et plus d'obligations  Plusieurs postes ont été réduits dans le portefeuille modèle, sur les actions européennes à 4%, les actions britanniques à 5%, le Japon à 5%. Les sociétés américaines restent «sous-pondérées» à 16%, mais les actions chinoises (4%) et celles issues des pays émergents (10%) sont "sur-pondérées". En revanche, le gérant a augmenté le poids des emprunts d'Etat à 30% (position neutre à 25%), en privilégiant les obligations publiques américaines (10%) et européennes (9%). Le poids de la dette privée de bonne qualité notée «Investment Grade» a légèrement diminué, mais elle reste «surpondérée» dans le portefeuille à 15% (position neutre à 10%). La dette des entreprises la plus risquée, notée «High Yield» a été réduite à zéro (position neutre à 5%), tout comme les matières premières (position neutre à 2%). Le cash est «surpondéré» à 5% de l'allocation. Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles