La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 121,01
    -54,12 (-0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

La Bourse de Paris vise une septième semaine consécutive dans le vert

La Bourse de Paris montait de 0,65% vendredi, lui permettant de progresser sur l'ensemble de la semaine pour la septième fois consécutive, même avec une dynamique moins favorable pour les investisseurs.

L'indice vedette CAC 40 progressait de 43,05 points à 6.619,17 points vers 09H45, après deux séances en recul. Mais sur l'ensemble de la semaine, il progresse pour l'heure de 0,37%, se dirigeant vers un septième gain hebdomadaire.

"Alors que l'idée que les taux directeurs" des banques centrales, leur principal outil contre l'inflation "vont continuer à monter, mais de manière plus graduelle, semble acquise, l'idée du +pivot+" vers des politiques monétaires plus souples "en cours d'année prochaine est revenue au galop" sur les marchés, estiment les analystes de la Banque Postale.

Cet effet, "s'appuyant en outre sur un sentiment plus positif sur la Chine et un nouveau recul du prix du pétrole", nourrit la tendance haussière, détaillent-ils.

Le prix du baril de WTI, la référence américaine pour le pétrole, a touché jeudi en clôture son plus bas depuis un mois et demi.

Mais la crainte d'une récession à venir ainsi que les commentaires encore favorables à une politique monétaire restrictive de la part de responsables de la Banque centrale américaine (Fed) les incitent à la prudence face à ce fort rebond des indices depuis un mois et demi.

Par ailleurs, l'arrivée à échéance des options sur actions et indices, ainsi que des contrats dits futures sur indices - différents contrats à terme qui pèsent plusieurs milliards de dollars (dit "séance des trois sorcières")- risque d'entraîner un surcroît de volatilité sur la séance.

Teleperformance renonce à une activité

Le géant français des centres d'appels Teleperformance va cesser ses activités de modération de contenus choquants pour les grandes plateformes internet, à la suite d'une polémique sur les conditions de travail en Colombie ayant entraîné sa chute boursière la semaine dernière.

Le titre prenait 4,29% à 228,90 euros, meilleure progression du CAC 40, même s'il n'a pas encore récupéré toutes ses pertes après sa chute de 30% en une séance.

"En tant qu'entreprise cotée en Bourse", Teleperformance "a toujours tenu compte de l'opinion de ses actionnaires", a écrit l'entreprise dans un communiqué.

Black Friday pour Unibail

A l'opposé de l'indice phare, le géant des centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield chutait de 4,78% à 49,59 euros. L'entreprise a été dégradée par les analystes de Goldman Sachs, qui ont passé leur recommandation de "garder" à "vendre", mentionne l'agence de presse spécialisée Bloomberg.

Les inquiétudes sur la consommation ont fait perdre 10% à l'entreprise en Bourse cette semaine, pire performance du CAC 40.

Financières et énergie en haut de l'affiche

Parmi les meilleures progressions du jour, se trouvent les valeurs financières, tandis que les taux sur le marché obligataire remontaient encore vendredi, comme Axa (+1,35% à 26,99 euros), ou BNP Paribas (+1,28% à 53,19 euros).

TotalEnergies gagnait aussi 2,26% à 58,73 euros.

Euronext CAC40

bur-fs/mgi/sr