Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 475,70
    -88,10 (-0,23 %)
     
  • Nasdaq

    15 507,13
    -123,65 (-0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    38 262,16
    -101,45 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0812
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    16 503,10
    +255,59 (+1,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 360,00
    +135,93 (+0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    4 960,34
    -15,17 (-0,30 %)
     

La Bourse de Paris toujours à des sommets

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (ERIC PIERMONT)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris a établi mardi un nouveau record en points ainsi qu'un nouveau record en clôture, continuant de progresser (+0,48%) grâce à la résistance de l'économie européenne.

L'indice vedette CAC 40 a gagné 36,66 points à 7.677,47 points, atteignant un nouveau sommet en clôture pour la troisième séance consécutive.

En début de séance, il a même atteint 7.686,03 points, effaçant sa précédente marque du 14 décembre.

La cote parisienne rejoint en cela les indices de Wall Street ou le Dax de Francfort, eux aussi autour de leurs records.

En pleine saison des résultats d'entreprises, "les publications que l'on voit dans la technologie et le luxe justifient que les marchés soient à un niveau plus élevé", estime Sasha Hedelin gérante chez Amplegest. Les résultats de LVMH vendredi avaient notamment permis au CAC 40 de connaître sa meilleure séance depuis un an.

A Paris, de nombreux résultats sont attendus jeudi, notamment Dassault Systèmes, BNP Paribas, Sanofi pour l'indice CAC 40.

Outre Atlantique, les géants de la "tech" Microsoft et Alphabet (maison-mère de Google) vont publier leurs chiffres dans la soirée.

Les investisseurs ont aussi eu à prendre connaissance d'une multitude d'indicateurs économiques. Le Produit Intérieur Brut (PIB) de la zone euro a stagné au quatrième trimestre, ce qui est un peu mieux que la contraction de 0,1% attendue par les économistes.

L'inflation est attendue jeudi, et "si on est d'accord sur la trajectoire" de désinflation "il peut toujours y avoir des soubresauts" qui retardent l'atterrissage vers la cible des 2% de hausse des prix annuelle, prévient la gérante.

A Wall Street, ce sont les données sur l'emploi qui occupent les investisseurs. Le nombre d'emplois vacants a été supérieur aux attentes, "signe d'un marché du travail toujours tendu", pour Mme Hedelin.

L'évolution du marché du travail est un indicateur clé pour la banque centrale américaine, qui se réunit mardi et mercredi, pour calibrer sa politique monétaire. Les marchés espèrent surtout trouver des indices sur les prochaines décisions à l'issue de la conférence de presse de son président Jerome Powell mercredi.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt de l'emprunt français à 10 ans, l'échéance qui fait référence, a avancé pour atteindre 2,76% contre 2,72% lundi.

Vendredi, sera aussi publié le rapport mensuel officiel de l'emploi aux Etats-Unis.

Ampère: Renault court-circuite la Bourse

Les investisseurs ont salué l'annulation par Renault (+1,27% à 34,74 euros) de l'introduction en Bourse de sa filiale électrique, Ampere, annoncé lundi soir.

Stellantis a aussi gagné 3,84% à 20,22 euros, en tête du CAC 40.

Les para-pétrolières à la peine

Vallourec a chuté de 6,26% à 13,10 euros, CGG de 5,89% à 0,44 euro et Technip Energies de 2,47% à 19,38 euros.

Euronext CAC40

fs/kd/eb