Marchés français ouverture 12 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0174
    -0,0013 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,21
    -156,73 (-0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    23 285,00
    +501,78 (+2,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    550,90
    +15,67 (+2,93 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

La Bourse de Paris soutenue par les résultats d'entreprises

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,64% jeudi, aidée à nouveau par de bons résultats d'entreprises et malgré des perspectives économiques particulièrement maussades, notamment mises en évidence par la Banque d'Angleterre.

L'indice CAC 40 a pris 41,33 points, repassant au-dessus des 6.500 points (6.513,39 points) pour la première fois depuis le 7 juin. La veille, la place parisienne avait gagné 0,97%.

La cote parisienne a été "tirée par les hausses des marchés américains d'hier et avant-hier, eux-mêmes tirés par l'indice d'activité dans les services aux États-Unis ressorti bien au-dessus des attentes, ce qui efface les craintes de récession", explique Grégory Huet, gérant de portefeuille chez Amplegest.

Les dernières publications de résultats continuent de plus de pousser les indices vers le haut selon lui. Les valeurs bancaires ont terminé en haut du CAC 40 après la publications des résultats de Crédit Agricole.

Cela a compensé la révision à la baisse des prévisions de croissance future au Royaume-Uni de la Banque d'Angleterre, qui prévoit "une contraction de la production chaque trimestre" entre les trois derniers mois de 2022 et les trois derniers de 2023.

L'institution britannique a également procédé à la plus forte hausse de ses taux directeurs depuis 1995, une mesure drastique pour contrer l'inflation que la Banque centrale voit désormais dépasser 13% sur un an en octobre.

Racines solides pour le Crédit agricole

Le groupe bancaire français a enregistré un bénéfice net de 2,8 milliards d'euros au deuxième trimestre, comme l'année précédente à la même période, la hausse des charges et du coût du risque ayant effacé en grande partie la progression des revenus. Le titre a pris 4,65% à 9,54 euros.

Dans son sillage, BNP Paribas a gagné 2,26% à 48,33 euros et Société Générale 2,06% à 22,77 euros.

Euronext CAC40

jvi/els/lum

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles