La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 803,08
    -46,38 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    11 003,11
    -46,39 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,0344
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • BTC-EUR

    15 846,96
    +37,69 (+0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    387,03
    -1,69 (-0,44 %)
     
  • S&P 500

    3 953,72
    -10,22 (-0,26 %)
     

La Bourse de Paris sur la retenue avant le scrutin américain (-0,21%)

La Bourse de Paris se tenait sur la réserve mardi à quelques heures de la tenue des élections de mi-mandat aux Etats-Unis qui détermineront la marge de manoeuvre du président Joe Biden et à deux jours d'un indicateur sur l'inflation américaine.

L'indice vedette CAC 40 cédait 0,21% à 10H30. La cote parisienne avait fini à l'équilibre lundi après avoir rebondi fortement en fin de semaine dernière.

Les sondages américains prédisent une nette victoire à la Chambre des représentants pour les républicains tandis que l'issue du scrutin pour la composition du Sénat reste incertain.

"Pour l'instant, l'élection n'aura probablement que peu d'importance pour un marché qui reste un gigantesque marché de taux dirigé par l'inflation et la Réserve fédérale américaine", estime Garrett Melson, stratégiste chez Natixis IM Solutions.

Il rappelle qu'"un gouvernement divisé réduit la probabilité de changements législatifs importants, réduisant ainsi l'incertitude politique - un élément positif pour les actifs à risque".

Les investisseurs évitaient de prendre trop d'initiatives à deux jours de la publication des prix à la consommation américaine pour octobre, y cherchant un indice de l'évolution de la politique monétaire de la banque centrale américaine qui tiendra mi-décembre sa dernière réunion de l'année. Depuis mars, la Réserve fédérale relève massivement ses taux directeurs pour freiner la hausse des prix, un resserrement monétaire qui commence à porter ses fruits.

Renault se réorganise

L'action Renault reculait de 3,24% à 30,64 euros vers 10H15 après que le constructeur automobile a annoncé qu'il comptait lancer ses voitures électriques en Bourse "au plus tôt" fin 2023 et partager ses activités dans les moteurs thermiques et hybrides avec le groupe chinois Geely. Renault vise une marge opérationnelle supérieure à 8% au niveau du groupe en 2025 et supérieure à 10% en 2030.

Carrefour prévoit plus d'économies

Le distributeur a dévoilé mardi son plan stratégique pour s'adapter au contexte économique grâce auquel il compte réaliser "4 milliards d'euros d'économie de coûts à horizon 2026".

Carrefour (-0,72 à 16,45 euros)et Publicis (+0,64% à 59,42 euros) ont par ailleurs annoncé mardi leur intention de créer une co-entreprise pour unir leurs forces dans la publicité sur les sites de e-commerce en Europe et en Amérique latine.

Air France-KLM en avance pour rembourser son PGE

Le groupe (+0,54% à 1,31 euro) a annoncé avoir remboursé par anticipation un milliard d’euros de son prêt garanti par l'Etat (PGE) octroyé pendant la pandémie grâce à son "solide redressement" au cours des neuf premiers mois de l'année.

Chiffre d'affaires quasi-stable pour Eurazeo

La société d'investissement a annoncé mardi une très légère hausse des revenus de ses participations au troisième trimestre sur un an, dans un contexte "économique et géopolitique complexe et incertain", selon la présidente du directoire Virginie Morgon. L'action cédait 0,17% à 58,90 euros.

Euronext CAC40

bur-pan/cdc/nth