La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 681,80
    -888,38 (-1,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

La Bourse de Paris repart de l'avant, accalmie sur les taux

·2 min de lecture
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (AFP/ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris repartait de l'avant mercredi matin après son dur repli de la veille tandis que le marché de la dette souveraine se détendait même si des inquiétudes demeurent.

A 09H33, l'indice CAC 40 avançait de 0,97%, soit 62,94 points, à 6.569,04 points, au lendemain d'une chute de 2,17%.

La veille, les craintes entourant l'inflation, qui pourrait inciter la Réserve fédérale américaine (Fed) à resserrer plus vite que prévu sa politique monétaire, avaient fait à la fois monter en flèche les rendements obligataires et baisser sévèrement les actions.

Sur le front obligataire, la remontée accélérée des rendements, qui pèse en particulier sur les actions à forte croissance comme la technologie, semblait marquer une pause mercredi matin.

La présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde et le patron de la Fed Jerome Powell ont répété mardi que la hausse des prix était due à des effets transitoires. Mais les investisseurs prêteront attention à de nouvelles allocutions des banquiers centraux prévues en fin de journée au colloque annuel de la BCE.

La tendance pourrait rester volatile face au risque de "shutdown" aux Etats-Unis, où la secrétaire au Trésor Janet Yellen a prévenu mardi que le pays serait à court de ressources le 18 octobre si le plafond de la dette n'est pas relevé. Pour ne rien arranger, les Démocrates se déchirent autour des plans titanesques d'investissements voulus par le président Joe Biden, qui languissent au Congrès faute de consensus, à l'approche d'une grande date butoir jeudi.

En Chine, le promoteur immobilier Evergrande fait face à une nouvelle échéance de versement d'intérêts obligataires. "Cette situation survient après que les investisseurs sont toujours dans l’attente du paiement de 83,5 millions de dollars qui devait être effectué jeudi dernier, ce qui expose la société à un risque de défaillance si les paiements ne sont pas réglés dans les 30 jours", détaille John Plassard, responsable de l'investissement chez Mirabaud.

Du côté des valeurs, celles qui avaient souffert la veille, à l'instar du secteur technologique remontaient la pente, tandis que celles qui avaient eu le vent en poupe à l'image des pétrolières et des bancaires faisaient marche arrière.

Axa prolonge son offre envers les restaurateurs

Initialement prévue jusqu'au 30 septembre, l'offre d'Axa aux restaurateurs pour solder à l'amiable les litiges en cours a été prolongée jusqu'au 15 novembre, tandis que 70% des clients concernés ont pour l'instant répondu positivement à celle-ci. Le titre montait de 0,42% à 23,70 euros à 09H25.

Euronext CAC40

pan/kd/spi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles