Marchés français ouverture 1 h 2 min
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,80 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    26 921,88
    +182,85 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0611
    +0,0049 (+0,47 %)
     
  • HANG SENG

    20 424,93
    -292,31 (-1,41 %)
     
  • BTC-EUR

    28 518,27
    +638,33 (+2,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    675,61
    +2,24 (+0,33 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     

La Bourse de Paris repart de plus belle (+1,92%) après la Fed

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la bourse de Paris, à la Défense, le 21 novembre 2019 (AFP/ERIC PIERMONT) (ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris rebondissait nettement de 1,92% jeudi, soulagée par des annonces jugées rassurantes de la Banque centrale américaine, alors qu'une nouvelle salve de résultats d'entreprises a été publiée.

L'indice vedette CAC 40 grimpait de 122,98 points à 6.518,66 points vers 10H15. Mercredi, il avait été pris d'aversion au risque et avait cédé 1,24%.

La Réserve fédérale américaine (Fed) va augmenter ses taux directeurs d'un demi-point de pourcentage, la plus forte hausse depuis mai 2000, pour tenter de contrôler une inflation au plus haut depuis 40 ans aux États-Unis.

Le président de l'institution, Jerome Powell, a aussi précisé que d'autres hausses d'un demi-point de pourcentage seraient "sur la table lors des deux prochaines réunions", en juin et juillet.

Le bilan de la Fed va aussi commencer à être réduit au rythme de 47,5 milliards de dollars par mois à partir du 1er juin et à hauteur de 90 milliards après trois mois.

Ce programme en plusieurs étapes "semble indiquer que la banque centrale américaine veut rester attentive à tout impact négatif (sur les taux, les marchés financiers en général) de la diminution de la liquidité", explique les analystes de Saxo Banque.

Ils concluent que "la Réserve Fédérale américaine n’a pas pris à revers le marché".

Ce jeudi, c'est au tour de la Banque d'Angleterre (BoE) de se réunir pour décider de sa politique monétaire.

Airbus décolle

L'action Airbus grimpait de 7,72% à 110,50 euros, après que l'avionneur européen a plus que triplé son bénéfice trimestriel sur un an, à 1,22 milliard d'euros. Airbus a de plus affiché de grandes ambitions en visant une production mensuelle de 75 A320 en 2025, du jamais-vu pour ses monocouloirs vedettes.

La compagnie aérienne Air France-KLM, qui a divisé par trois sa perte au premier trimestre et s'est dit optimiste pour l'été, progressait aussi de 5,07% à 4,10 euros.

Crédit Agricole plus pénalisé par la Russie que Société Générale

La banque a fait état d'un bénéfice net en baisse de 24,1% au premier trimestre, plombé par presque 600 millions d'euros de provisions dues à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. L'action perdait 2,46% à 10,14 euros, seule valeur du CAC 40 en baisse ce jeudi matin.

A l'inverse, Société Générale montait de 2,35% à 23,56 euros, après l'annonce d'un bénéfice net en légère hausse au premier trimestre. Son action avait lourdement souffert après le déclenchement de la guerre en Ukraine par la Russie, où la banque officie mais dont elle va se désengager.

ArcelorMittal profite de la flambée des prix

Le deuxième sidérurgiste mondial a publié des résultats en très forte hausse pour le premier trimestre, grâce à une augmentation des prix de l'acier et malgré l'impact de la guerre en Ukraine sur les volumes. ArcelorMittal bondissait de 4,65% à 28,14 euros.

Euronext CAC40

jvi/cdu/abx

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles