Marchés français ouverture 1 h 25 min
  • Dow Jones

    34 160,78
    -7,31 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    13 352,78
    -189,34 (-1,40 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1156
    +0,0009 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    23 568,56
    -238,44 (-1,00 %)
     
  • BTC-EUR

    33 484,46
    +1 008,41 (+3,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    847,74
    +28,24 (+3,45 %)
     
  • S&P 500

    4 326,51
    -23,42 (-0,54 %)
     

La Bourse de Paris recule de 0,42% après l'emploi américain

·2 min de lecture
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris, à La Défense, le 21 novembre 2019 (AFP/ERIC PIERMONT) (ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris a clôturé en repli de 0,42% vendredi à la suite de la publication de chiffres de l'emploi montrant un ralentissement des créations de postes aux Etats-Unis.

La cote parisienne, qui avait terminé en forte baisse de 1,72% jeudi après un triptyque de records de début d'année, a cédé 30,18 points à 7.219,48 points. Sur la semaine, l'indice CAC 40 a gagné 0,93%.

L'économie américaine a créé 199.000 emplois en décembre alors que le consensus attendait quasiment le double (440.000), mais le taux de chômage a néanmoins continué de baisser et ce, plus que prévu, tombant à 3,9% (-0,3 point de pourcentage).

Signe de la tension qui persiste sur le marché du travail, les salaires ont progressé de 0,6% sur le mois dernier aux Etats-Unis.

La plupart des analystes considèrent cependant que ces éléments ne devraient pas faire changer la Réserve fédérale américaine d'avis, alors qu'elle s'apprête à relever les taux d'intérêt dans trois mois.

Ce mouvement boursier un peu en sourdine "atteste d'une neutralité de réaction" face à cette publication mensuelle qui donne "des signaux contraires" avec d'un côté des créations d'emplois décevantes en décembre mais de l'autre, un taux de chômage en nette baisse, indique Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale chez Oddo Securities.

Sur le plan sanitaire, "on est aussi dans une sorte de demi-teinte", souligne-t-il, avec une pandémie de Covid-19 qui a poursuivi cette semaine sa flambée dans le monde tandis que les décès sont restés en baisse.

Les matières premières profitent

L'inflation a profité à ArcelorMittal (+3,40% à 30,53 euros), Eramet (+2,88% à 78,70 euros) ou encore TotalEnergies (+1,14% à 46,46 euros).

Les bancaires portées par la hausse des taux

Les titres Crédit Agricole (+1,01%), BNP Paribas (+0,48%) et Société Générale (+1,07%) ont bénéficié du mouvement de hausse des taux longs sur le marché de la dette souveraine.

Nouveau partenariat pour Sanofi

Le laboratoire français Sanofi (+0,52% à 88,60 euros) a annoncé avoir conclu un accord de licence et de recherche avec Exscientia, un spécialiste britannique de la conception de médicaments grâce à l'intelligence artificielle, assorti d'un paiement initial de 100 millions de dollars.

Trigano prend de la vitesse

L'action a grimpé de 5,83% à 183,44 euros. Le leader européen des véhicules de loisirs (camping-cars, etc.) a rapporté un chiffre d'affaires en hausse de 9,2% au premier trimestre de son exercice décalé 2021/2022, mais note des difficultés d'approvisionnement toujours perturbantes pour son activité.

Euronext CAC40

pan/els/eb

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles