La bourse ferme dans 9 min
  • CAC 40

    6 502,17
    -55,23 (-0,84 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 732,05
    -45,33 (-1,20 %)
     
  • Dow Jones

    33 708,19
    -290,85 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,0038
    -0,0054 (-0,53 %)
     
  • Gold future

    1 761,50
    -9,70 (-0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    21 285,81
    -2 224,54 (-9,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    507,23
    -34,37 (-6,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,54
    +0,04 (+0,04 %)
     
  • DAX

    13 554,79
    -142,62 (-1,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 550,13
    +8,28 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 703,95
    -261,39 (-2,02 %)
     
  • S&P 500

    4 227,43
    -56,31 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,77 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1795
    -0,0138 (-1,15 %)
     

La Bourse de Paris en recul, les marchés suspendus à l'avion de Pelosi

La Bourse de Paris reculait de 0,55% mardi au début d'une séance où les marchés ont les yeux rivés sur le déplacement de la présidente de la Chambre des représentants américaine et sa visite probable, mais pas confirmée, à Taïwan.

L'indice vedette CAC 40 perdait 35,15 points à 6.401,71 points vers 10H10. La veille, la place a terminé en petite baisse à 6.436,86 points après avoir connu en juillet sa meilleure performance mensuelle depuis novembre 2020.

Les marchés prêtent une grande attention à la tournée en Asie de Nancy Pelosi qui pourrait donner lieu mardi soir et mercredi à un passage à Taïwan et sont inquiets des tensions engendrés entre la Chine et les États-Unis.

En Asie, "les cours ont fortement reculé par crainte d'une éventuelle escalade sino-américaine et la situation pourrait rapidement se détériorer", remarque Stephen Innes, de SPI Asset Management.

La représentante des membres du Parlement serait, si sa visite se confirme, la plus haute responsable américaine à visiter l'île depuis son prédécesseur Newt Gingrich en 1997.

Mais Pékin considère l'île comme une partie de son territoire à réunifier, par la force si nécessaire, et a plusieurs fois mis en garde Washington contre une visite de la haute responsable qui serait vécue comme une provocation majeure.

"Pris entre l'escalade des tensions dans le détroit de Taïwan et les inquiétudes croissantes quant à un ralentissement de l'économie, les investisseurs se réfugient" dans le marché obligataire, souligne M. Innes.

Vilmorin trace son sillon

Le semencier français Vilmorin gagnait 4,60% en Bourse vers 10H10 à 42,10 euros l'action après avoir dépassé son objectif de chiffre d'affaires annuel malgré le conflit russo-ukrainien, avec 1,58 milliard d'euros.

Pas de pli chez SMCP

Le groupe textile SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot et Fursac) prenait 2,29% à Paris à 5,50 euros l'action vers 10H10. Les investisseurs étaient satisfaits que le groupe a réalisé au premier semestre des ventes record et a multiplié par 20 son bénéfice net qui retrouve son niveau pré-pandémie. Le groupe confirme ses prévisions pour 2022 malgré l'impact du Covid-19 en Asie.

Conserves coûteuses

Le spécialiste français des légumes en conserve et surgelés Bonduelle perdait 1,20% à 13,12 euros alors que le groupe a reconnu que la hausse de ses coûts de production et les difficultés de ses activités de frais en Amérique l'empêcheront d'atteindre ses objectifs annuels, a-t-il confirmé lundi.

bur-jnb/els/abx

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles