Marchés français ouverture 4 h 7 min
  • Dow Jones

    29 260,81
    -329,60 (-1,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,92
    -65,00 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 651,60
    +220,05 (+0,83 %)
     
  • EUR/USD

    0,9634
    +0,0022 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    17 725,72
    -129,42 (-0,72 %)
     
  • BTC-EUR

    20 526,76
    +798,05 (+4,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,06
    +19,96 (+4,61 %)
     
  • S&P 500

    3 655,04
    -38,19 (-1,03 %)
     

La Bourse de Paris rebondit nettement

La Bourse de Paris rebondissait de 1,17% mardi, les investisseurs se repositionnant après les fortes baisses enregistrées dans le sillage d'un discours du président de la Banque centrale américaine.

L'indice vedette CAC 40 progressait de 72,09 points à 6.295,08 points vers 10h15. Lundi, il avait perdu 0,83% après un repli de 3,41% la semaine précédente, sa pire performance hebdomadaire en deux mois.

Wall Street a également de nouveau souffert lors de la séance de lundi, les trois principaux indices ont perdu entre 0,5 et 1%.

"Les investisseurs semblent toujours dans une phase de digestion après la réunion +hawkish+ (en faveur d'une politique monétaire restrictive, ndlr) de Jackson Hole vendredi dernier", estime John Plassard, spécialiste de l'investissement chez Mirabaud.

Vendredi, le président de la Réserve fédérale américaine, la Fed, Jerome Powell a catégoriquement douché les espoirs d'un adoucissement de la politique monétaire de l'institution dans un avenir proche.

Les taux d'intérêt souverains ont bondi dans la foulée, signe que les investisseurs tablent sur de nouvelles hausses importantes des taux directeurs de l'institution américaine.

"On peut s'attendre à ce que la Banque centrale européenne et la Banque d'Angleterre relèvent également leurs taux de manière agressive au cours des deux prochaines semaines, malgré les craintes que de nouvelles hausses de taux n'entravent l'économie, plutôt que de l'aider", explique Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Pour jauger la prochaine décision de la BCE, les investisseurs analyseront mardi l'estimation d'inflation en Allemagne en août, avant les chiffres concernant la France et la zone euro mercredi.

De bon augure pour ces données sur l'évolution des prix, les cours du gaz naturel européen de référence sont redescendus de leur sommet, perdant 20% lundi pour s'établir à 272 euros le mégawattheure mardi vers 09H50.

Gazprom réduit ses livraisons à Engie

L'énergéticien français Engie a annoncé que le géant russe Gazprom l'avait informé de réductions supplémentaires et immédiates de ses livraisons de gaz auprès de lui "en raison d'un désaccord entre les parties sur l'application de contrats".

L'action prenait néanmoins 0,95% à 12,32 euros.

Le groupe rappelle qu'il "avait d'ores et déjà sécurisé les volumes nécessaires pour assurer l'approvisionnement de ses clients et pour ses propres besoins", et selon la plateforme européenne Agregated Gas Storage Inventory (AGSI), les stocks de gaz de la France ont dépassé le seuil de 90% de remplissage pour l'hiver jeudi.

Orpea accepte de rembourser l'Etat

Le groupe d'Ehpad privés Orpea (+3,63% à 22,85 euros), dans la tourmente depuis les révélations en janvier du livre-enquête "Les Fossoyeurs", a annoncé mardi qu'il rembourserait 25,7 millions d'euros aux pouvoirs publics sur les 55,8 millions qui lui sont réclamés.

Euronext CAC40

jvi/mdz/spi