Publicité
La bourse ferme dans 7 h 48 min
  • CAC 40

    7 945,90
    -20,78 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 868,40
    -4,17 (-0,09 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,43 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0837
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    -3,60 (-0,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 371,12
    -338,01 (-0,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,06
    -0,43 (-0,56 %)
     
  • DAX

    17 419,41
    +0,08 (+0,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 703,25
    -3,03 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,78 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 233,71
    +135,01 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    16 634,74
    -91,12 (-0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0000 (+0,00 %)
     

La Bourse de Paris profite de bons résultats d'entreprises

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (ERIC PIERMONT)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris a gagné 0,71% jeudi, soutenue par les résultats de Kering et ArceloMittal, tout en surveillant les déclarations de banquiers centraux.

L'indice vedette CAC 40 s'est adjugé 54,37 points à 7.665,63 points. Mercredi, il a terminé en repli de 0,36%.

"Les publication de résultats d'entreprises s'intensifient", observe Eymane Cherfa, analyste de Myria AM, avec sept sociétés du CAC 40 qui ont présenté leurs comptes trimestriels et annuels depuis la clôture de mercredi de la Bourse de Paris.

Parmi elles, le groupe de luxe Kering, qui a annoncé un bénéfice net en recul de 17% et des ventes en baisse de 4% en 2023, qualifiée d'"année difficile" par son PDG François-Henri Pinault.

Néanmoins, son action a gagné 4,91% à 409,40 euros, plus forte hausse du CAC 40. Les analystes d'UBS saluent notamment des résultats du quatrième trimestre conformes aux attentes.

Le secteur du luxe en a profité: LVMH a pris 2,60% à 804,50 euros et Hermès 1,82% à 2.075 euros.

"Dans le même temps, les marchés digèrent les derniers commentaires de membres la Réserve fédérale", commente Eymane Cherfa.

Alors que les marchés espéraient voir les banques centrales baisser rapidement et fortement leurs taux directeurs en 2024, les banquiers centraux multiplient les déclaration pour freiner l'optimisme des investisseurs.

"Les banques centrales ont toutes envoyé le même message après leurs réunions récentes, qui est de dire que la hausse des taux est finie mais qu'il est peut-être un peu tôt pour parler de baisse des taux", résume l'analyste de Myria AM.

Philip Lane, chef économiste de la Banque centrale européenne a estimé jeudi que la vigueur de la reprise économique, l’incertitude géopolitique, les politiques budgétaires et l’évolution des salaires pourraient relancer les pressions inflationnistes, invitant la BCE à la prudence quant aux décisions à prendre au sujet des taux directeurs.

Le groupe Crédit Agricole a dégagé pour la troisième année consécutive un bénéfice net autour des 8 milliards d'euros, fort de ses services aux grandes entreprises et malgré une fin d'année affectée par des charges exceptionnelles en assurance. Toutefois, les performances financières du quatrième trimestre sont en nette baisse de 23,2%, à 1,72 milliard d'euros.

Le titre a reculé de 5,21% à 12,34 euros.

Le titre du gestionnaire de centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield (URW) a bondi de 4,75% à 70,08 euros, après la publication de résultats meilleurs qu'attendu.

Le sidérurgiste ArcelorMittal, dont les résultats bien supérieurs aux prévisions et "la très bonne maîtrise des coûts", ont été salués par les analystes d'Oddo BHF, a gagné 4,88% à 26,42 euros, en dépit d'un bénéfice net 2023 divisé par dix.

Euronext CAC40

jvi/hrc/LyS