La bourse ferme dans 5 h 48 min
  • CAC 40

    6 737,60
    -0,95 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 975,83
    +11,11 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    34 589,77
    +737,24 (+2,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0433
    +0,0025 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +33,20 (+1,89 %)
     
  • BTC-EUR

    16 391,36
    +84,31 (+0,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    405,17
    +4,47 (+1,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,24
    +0,69 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 445,25
    +48,21 (+0,33 %)
     
  • FTSE 100

    7 577,76
    +4,71 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 468,00
    +484,22 (+4,41 %)
     
  • S&P 500

    4 080,11
    +122,48 (+3,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 226,08
    +257,09 (+0,92 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2140
    +0,0078 (+0,65 %)
     

La Bourse de Paris privilégie la prudence (-0,38%)

La Bourse de Paris privilégiait la prudence mercredi dans l'attente des résultats définitifs des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, et d'une nouvelle donnée sur l'inflation américaine prévue jeudi.

L'indice vedette CAC 40 cédait 0,38% à 6.416,79 points à 10H30, au lendemain d'une petite hausse de 0,39%.

Selon les dernières tendances des élections américaines de mi-mandat, les démocrates ne concèderaient aux républicains qu'une courte majorité à la Chambre des représentants, tandis que le suspense persiste pour le Sénat.

"Du point de vue de l'investisseur, une victoire des Républicains dans les deux chambres est une bonne issue pour les actions. Et même un gouvernement divisé, que nous aurons sûrement, est préférable à une victoire démocrate", rappelle Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

Quoi qu'il en soit, les acteurs de marché attendent avant toute chose d'être rassurés sur l'inflation que les banques centrales tentent de freiner en durcissant les conditions financières.

Ils regarderont donc de près jeudi l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis pour octobre afin d'essayer de prévoir les prochaines étapes de la politique de la banque centrale américaine (Fed). Celle-ci relève ses taux directeurs depuis mars pour freiner l'activité économique tout en veillant à éviter la récession.

Le marché est persuadé que la Fed va poursuivre la hausse de ses taux dans les prochains mois, mais moins vite qu'elle ne l'a fait jusqu'ici cette année.

Veolia regarde vers le haut pour 2022

Veolia (-0,79% à 23,72 euros) a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 15,7% sur neuf mois, tiré par toutes ses activités (eau, déchets, énergie), et affiche sa confiance pour la suite, visant le haut de la fourchette de ses objectifs annuels.

Bonduelle confirme ses objectifs

Le spécialiste des légumes en conserve et surgelés Bonduelle (+0,17% à 11,70 euros) affiche un chiffre d'affaires "en croissance" au premier trimestre de son exercice décalé 2022-23, une hausse essentiellement portée par des "revalorisations tarifaires". Il "maintient son objectif annuel de croissance de l'activité de +8% à +11%" à taux de change et périmètre constants.

Chiffre d'affaires en hausse pour Orpea

Le groupe de cliniques et Ehpad privés Orpea (-0,99% à 8,23 euros) a publié mardi un chiffre d'affaires au troisième trimestre en hausse de 6,4%, tiré par ses activités à l'international, qui compensent la situation en France, marquée par la crise ouverte par la publication du livre-enquête "Les Fossoyeurs".

Euronext CAC40

pan/kd/eb