Marchés français ouverture 8 h 47 min
  • Dow Jones

    35 227,03
    +646,95 (+1,87 %)
     
  • Nasdaq

    15 225,15
    +139,68 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1285
    -0,0032 (-0,28 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    44 902,69
    +711,21 (+1,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 286,62
    +26,46 (+2,10 %)
     
  • S&P 500

    4 591,67
    +53,24 (+1,17 %)
     

La Bourse de Paris quasi stable

·2 min de lecture
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (AFP/ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris évoluait proche de l'équilibre (-0,10%) mercredi, attendant de nouveaux chiffres sur l'inflation aux Etats-Unis après la publication de hausses de prix plus élevées que prévu en Chine.

A 09H40, l'indice vedette CAC 40 perdait 7,21 points à 7.036,06 points. Mardi, il a également fini proche de l'équilibre (-0,06%) et a accroché un nouveau record en séance, dépassant celui de la veille.

Les prix à la production en Chine (indice PPI) ont progressé de 13,7%, en octobre à un niveau inédit en 26 ans et à un rythme plus élevé que prévu, sur fond de flambée des matières premières et de pénuries d'électricité.

De son côté, l'indice des prix à la consommation s'est inscrit en hausse de 1,5% en octobre sur un an, après quatre mois de ralentissement. Là aussi, le chiffre est plus élevé qu'attendu par les analystes interrogés par l'agence Bloomberg.

Ces chiffres viennent s'ajouter à ceux publiés mardi aux Etats-Unis, montrant une forte hausse sur un an (8,6%) des prix à la production (PPI), mais conformes aux attentes.

"Malgré l'inflation élevée aux Etats-Unis, on a observé une détente sur le marché obligataire lors de la séance de mardi", a constaté Christopher Dembik, directeur stratégie et macroéconomie chez Saxo Banque.

"Les investisseurs veulent croire que l'inflation élevée n'est que temporaire", analyse-t-il.

Ce mercredi, les prix à la consommation aux Etats-Unis (CPI) seront encore plus attendus par les opérateurs de marché.

En Allemagne, l'inflation s'est bien établie à 4,5% en octobre, selon les données définitives, au plus haut depuis 1993, en raison d'une vive tension sur les prix de l'énergie mais aussi sur l'offre de composants et d'un effet de TVA.

Alstom à grande vitesse

Le constructeur ferroviaire Alstom bondissait de plus de 8,87% à 34,71 euros, après la publication de ses résultats semestriels de son exercice décalé 2021/22, rapportant une intégration de Bombardier Transports, acquis en janvier, moins douloureuse que prévu.

Résultats positifs pour Crédit Agricole

Le groupe bancaire mutualiste a vu son bénéfice net grimper de plus de 25% au troisième trimestre 2021 par rapport à la même période en 2020, atteignant 2,22 milliards d'euros. Crédit Agricole lâchait cependant 0,92% à 12,98 euros.

Arkema double son bénéfice

Le chimiste français Arkema (+2,43% à 120,30 euros) a plus que doublé son bénéfice net courant au troisième trimestre 2021 et relevé à 40% sa prévision de croissance d'excédent brut d'exploitation de l'année 2021 pour les matériaux de spécialité, contre 30% il y a trois mois.

Neoen ralentit

Le producteur d'énergies renouvelables Neoen (-2,53% à 36,22 euros) a indiqué que certains de ses projets étaient ralentis par les difficultés d'approvisionnement, tout en confirmant ses principaux objectifs.

Euronext CAC40

jvi/mdz/nth

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles