La bourse est fermée

La Bourse de Paris monte, le CAC 40 s'approche de 5.900 points

Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018

Paris (AFP) - La Bourse de Paris montait jeudi matin (+0,23%), continuant à grignoter du terrain en direction des 5.900 points, toujours portée par l'espoir d'un accord commercial entre la Chine et les États-Unis.

A 09H29 (08H29 GMT), l'indice CAC 40 prenait 13,29 points à 5.880,03 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,34%.

Les négociations commerciales sino-américaines restent le point de mire des marchés qui ont largement profité de l'annonce d'un accord partiel entre les deux pays.

Les déclarations de fin de semaine dernière de Larry Kudlow, le principal conseiller économique de Donald Trump, affirmant que les discussions sur cet accord dit de "phase 1" avaient "fait énormément de progrès" ont alimenté la flamme, tout comme des signaux positifs envoyés par Pékin.

Une information de presse mercredi évoquant une signature de l'accord commercial sino-américain partiel seulement en décembre prochain a néanmoins rafraîchi l'atmosphère, a noté David Madden, un analyste de CMC Markets.

Mais jeudi matin, selon Bloomberg, un porte-parole du ministre du Commerce en Chine a assuré que les deux pays s'étaient entendus pour baisser les tarifs douaniers sur leurs produits respectifs alors que les discussions progressent.

"De quoi contrebalancer les doutes" occasionnés par l'information précédente, a noté Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

"La tendance reste positive et nous considérons qu'une attaque du niveau des 5.900 points est toujours possible à court terme", a estimé pour sa part Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Du côté des indicateurs, la production industrielle de septembre en Allemagne a reculé. Les crédits à la consommation aux Etats-Unis pour septembre sont également à l'agenda.

La Commission européenne présentera en outre ses prévisions économiques d'automne et la Banque d'Angleterre devrait pour sa part opter pour un statu quo monétaire.

Sur le terrain des valeurs, ArcelorMittal prenait la tête de l'indice CAC 40 avec une hausse de 7,82% à 15,66 euros, profitant d'un résultat brut d'exploitation largement supérieur aux attentes en dépit d'une perte nette de 539 millions de dollars au troisième trimestre, liée à des expéditions d'acier en baisse saisonnière, des prix de l'acier en recul et des coûts de matières premières élevés.

Sodexo s'installait sur la deuxième marche en prenant 6,31% à 106,10 euros, grâce à un bénéfice net en hausse de 2,2% à 665 millions d'euros pour son exercice 2018/2019, pendant lequel sa rentabilité a été conforme à ses objectifs.

Engie reculait de 2,55% à 14,53 euros. Le groupe a pourtant annoncé des résultats en hausse sur neuf mois, portés notamment par une meilleure disponibilité des centrales nucléaires en Belgique, et a confirmé ses objectifs pour l'année.

Legrand baissait de 1,78% à 69,64 euros en dépit de la confirmation de ses objectifs annuels, après avoir vu ses résultats nettement progresser lors des neufs premiers mois de l'année.

Lagardère s'élevait de 1,69% à 19,81 euros, bénéficiant d'un chiffre d'affaires sur le troisième trimestre en hausse de 5,5%, grâce à une bonne tenue de ses activités d'édition et de distribution dans les transports.