La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 343,58
    -94,68 (-0,30 %)
     
  • Nasdaq

    11 368,01
    -156,54 (-1,36 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0533
    -0,0054 (-0,51 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 667,31
    -182,93 (-0,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    451,11
    +1,04 (+0,23 %)
     
  • S&P 500

    3 874,48
    -25,63 (-0,66 %)
     

La Bourse de Paris monte avant l'emploi aux Etats-Unis

La Bourse de Paris progressait de 0,48% vendredi dans les premiers échanges, se préparant au rapport mensuel officiel de l'emploi américain et à ses conséquences sur la politique de la Réserve fédérale américaine.

L'indice vedette CAC 40 prenait 31,23 points à 6.531,67 points vers 09H25. La veille, il avait pris 1,27%, étant presque à l'équilibre sur les quatre premières séances de la semaine.

Les investisseurs vont scruter l'état du marché du travail américain en jaugeant si les chiffres, bons ou mauvais, peuvent influencer d'une manière ou d'une autre la politique de la Réserve fédérale américaine.

Celle-ci s'est engagée dans une politique monétaire restrictive, avec relèvements de ses taux et baisse de son bilan, afin de lutter contre l'inflation. Mais une trop grande dégradation du marché de l'emploi pourrait venir adoucir sa position.

En effet, "un resserrement de la politique monétaire va indéniablement avoir un impact sur la croissance outre-Atlantique et la question pour les investisseurs, à ce stade, est de savoir à quel point les marchés vont pouvoir y faire face", écrivent les analystes de Saxo Banque.

Ainsi, pour les investisseurs, "un ralentissement de l'économie américaine équivaut à un moindre resserrement de la Fed (...) donc à de l'achat à tout va" sur les indices, ironise Jeffrey Halley, analyste d'Oanda.

Jeudi, le rapport du cabinet ADP a fait état de 128.000 emplois créés en mai dans le secteur privé, soit moins de la moitié de ce qu'attendaient les économistes. Mais mercredi, un autre indicateur de l'emploi avait montré que la tension sur le marché de l'emploi restait vive, avec des pénuries de travailleurs.

La vice-présidente de la banque centrale américaine (Fed), Lael Brainard, a estimé jeudi qu'il n'y avait pas de raison à ce stade d'envisager une pause dans la hausse des taux en septembre, face à une inflation qui reste beaucoup trop élevée. Deux relèvements de 50 points de base semblent déjà actés pour les deux prochaines réunions en juin et juillet.

En France, la production industrielle a ralenti son repli en avril, avec un très léger recul de 0,1%, mais la baisse s'accentue dans la seule industrie manufacturière, a indiqué vendredi l'Insee.

L'équipementier automobile Faurecia a annoncé vendredi une augmentation de capital de 705 millions d'euros, à la suite de l'acquisition du fabricant de pièces automobiles Hella avec qui il forme désormais le groupe Forvia. Les actions sont mises en vente à 15,50 euros. Le titre chutait de 4,47% à 24,36 euros.

Euronext CAC40

fs/kd/rhl

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles