Marchés français ouverture 6 h 34 min
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 727,99
    -157,88 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0459
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    16 324,53
    -128,72 (-0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,93
    +1,12 (+0,28 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     

La Bourse de Paris dans l'attente de l'inflation américaine

La Bourse de Paris reculait légèrement jeudi, temporisant avant la publication de chiffres cruciaux sur l'inflation américaine en octobre qui influenceront la politique monétaire américaine.

L'indice vedette CAC 40 lâchait 27,91 points à 6.402,66 points vers 10H30. Mercredi il avait reculé de 0,17%, mettant fin à une série de trois hausses consécutives.

Les indices de la Bourse de New York ont nettement reculé mercredi, refroidis par des résultats d'entreprises décevants, une débâcle dans l'univers des cryptomonnaies et enfin les élections au Congrès dont l'issue est encore incertaine.

Jeudi l'attention des investisseurs se tournera vers l'indice des prix à la consommation d'octobre aux Etats-Unis.

Ces données influenceront les anticipations des "investisseurs concernant le pic des hausses de taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine", commente Jochen Stanzl, stratégiste chez CMC Markets.

"À l'heure actuelle, il est de 5,25% en mars 2023. Le fait que la Fed fasse ensuite une pause dépendra de l'inflation", poursuit-il, assurant qu'il "faut maintenant confirmer ce que les indicateurs avancés indiquent déjà: que l'inflation a atteint son pic."

L'indice des prix à la consommation a reflué par rapport aux taux d'environ 9% enregistrés cet été mais l'inflation dite sous-jacente, corrigée des prix volatils de l'alimentation et de l'énergie, a atteint un plus haut depuis 40 ans à depuis 40 ans en septembre, à +6,6%.

Par ailleurs, les déboires dans le secteur des cryptomonnaies pèsent sur les actifs risqués, comme les actions et en particulier celles du secteur technologique, tandis qu'elles ont poussé le bitcoin sous la barre des 16.000 dollars.

La plateforme d'échanges Binance, qui avait annoncé mardi soir l'acquisition précipitée de sa rivale FTX pour la soutenir dans des problèmes de liquidités, a brusquement renoncé à l'opération le lendemain.

Binance mentionne de possibles mauvaises gestions de fonds et la probabilité d'une enquête des autorités américaines.

Teleperformance visé par une enquête

L'action Teleperformance chutait de 38,07% à 164,85 euros vers 10H30, après l'ouverture d'une enquête pour violation des normes du travail par le ministère du Travail colombien, pays où une grande partie des effectifs de l'entreprise est installée.

Crédit Agricole fait moins que prévu

La banque française a enregistré un recul de son bénéfice net de près de 10% sur un an au troisième trimestre, à tout de même 2 milliards d'euros et après une année 2021 historique. Son action perdait 4,29% à 9,29 euros.

Engie profite des cours

Engie gagnait 5,88% à 14,16 euros après avoir relevé ses objectifs pour l'année 2022 après des résultats en hausse au troisième trimestre, portés par les cours élevés de l'énergie et la croissance de la plupart de ses activités.

Valneva revoie ses effectifs

Le laboratoire franco-autrichien de biotechnologie Valneva (+5,41% à 7,01 euros) a annoncé qu'il allait supprimer jusqu'à un quart de ses effectifs, une décision liée à l'arrêt de la production de son vaccin contre le Covid-19. Ses ventes ont nettement progressé sur les neuf premiers mois de l'année, à quasiment 250 millions d'euros, multiplié par près de 3,5 par rapport à 2021.

Bonne formule pour Arkema

Le chimiste français Arkema a publié un chiffre d'affaires en hausse de plus de 20% au troisième trimestre, mais sa marge d'EBITDA, qui renseigne sur la rentabilité d'une entreprise, est en baisse. Le titre gagnait néanmoins 2,30% à 86,16 euros, les chiffres rapportés étant au-dessus des prévisions des analystes.

Euronext CAC40

jvi/mdr/sr