Marchés français ouverture 7 h 33 min
  • Dow Jones

    34 152,01
    +239,61 (+0,71 %)
     
  • Nasdaq

    13 102,55
    -25,55 (-0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 868,91
    -2,89 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0178
    +0,0007 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    19 830,52
    -210,38 (-1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    23 482,18
    -208,26 (-0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    569,15
    -2,76 (-0,48 %)
     
  • S&P 500

    4 305,20
    +8,06 (+0,19 %)
     

La Bourse de Paris ferme dans le vert avant les annonces de la Fed

La Bourse de Paris a progressé de 0,75% mercredi à l'issue d'une séance riche en résultats d'entreprises et quelques heures avant l'annonce de la Réserve fédérale américaine (Fed) de relever ses taux directeurs.

L'indice vedette CAC 40 a pris 46,49 points, terminant à 6.257,94 points une séance remplie de résultats "plutôt rassurants" et dont le ton a été donné outre-Atlantique par les géants de la tech Alphabet (Google) et Microsoft.

Pour Stéphane Renou, expert en investissements financiers chez Milleis, "la tendance de la séance est positive bien que contrastée" d'une entreprise à l'autre.

Observant "des résultats rassurants", M. Renou pointe dans la direction "de dossiers qui rebondissent très significativement comme Wordline, Atos ou encore Elior, qui a très largement rassuré sur ses perspectives de résultats à venir".

Toutefois, dans cette période d'inflation forte et d'environnement économique fragile en Europe, les investisseurs demeurent "prudents" à l'approche de l'annonce par la Fed de la hausse de ses taux.

La prise de parole de son directeur, Jerome Powell, qui doit aiguiller les marchés sur la conduite future de la banque centrale, sera particulièrement scrutée.

Le FMI a annoncé hier rabaisser ses prévisions pour la croissance dans le monde en 2022. La zone euro a ainsi perdu 0,2 point, à 2,6%, plombée par l'Allemagne, la France et l'Espagne, en conséquence, entre autres, de la guerre en Ukraine.

Les livraisons de gaz par la Russie à l'Allemagne et d'autres pays d'Europe de l'Ouest ont notamment été abaissées mercredi à seulement 20% des capacités du gazoduc Nord Stream 1.

Une bonne nouvelle dans l'hexagone néanmoins: après plusieurs trimestres de forte diminution, le nombre de chômeurs a enregistré un recul de 0,8% (hors Mayotte) au deuxième trimestre, à 3,165 millions, le marché du travail continuant à résister aux incertitudes économiques.

bur-jnb/lep/lum

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles