Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 436,88
    -126,92 (-0,33 %)
     
  • Nasdaq

    15 479,01
    -151,78 (-0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    38 262,16
    -101,45 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0820
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    16 503,10
    +255,59 (+1,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 168,33
    -887,80 (-1,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    4 955,50
    -20,01 (-0,40 %)
     

La Bourse de Paris digère une vague de résultats dans le calme

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (ERIC PIERMONT)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris a ouvert sur une note positive jeudi, digérant dans le calme une vague de résultats et des données d'inflation décevantes en Chine.

Vers 09H55, l'indice vedette CAC 40 avançait de 7,67 points (+0,10%) à 7.618,93 points. Mercredi, il a terminé en repli de 0,36%.

"Les actions européennes ont eu un peu de mal à prendre le relais de la hausse de Wall Street, pour rester globalement stables en début de séance, reflétant l'absence générale de direction cette semaine qui a laissé Londres, Paris et Francfort à l'état brut", souligne Neil Wilson, analyste de Finalto.

A New York, le Nasdaq, dominé par le secteur technologique, a gagné mercredi 0,95%, le S&P 500 a touché un nouveau pic (+0,82%) après avoir tutoyé la barre symbolique des 5.000 points et le Dow Jones (+0,40%) a franchi un nouveau plus haut historique.

"Le niveau élevé des taux de la Fed ne semble pas peser sur les consommateurs ou les entreprises de manière significative, ce qui permet à l'institution d'attendre plus longtemps pour s'assurer de maîtriser la trajectoire de l'inflation, sans que cela ne perturbe l'élan du marché boursier", explique Stephen Innes, analyste de Spi AM.

En Chine, la tendance est toute différente alors que les prix ont encore baissé en janvier, à leur rythme le plus rapide depuis 14 ans, malgré les efforts du gouvernement pour relancer la consommation des ménages.

Unibail-Rodamco-Westfield salué

Le titre du gestionnaire de centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield (URW) bondissait de plus de 5,83% à 70,80 euros, après la publication de résultats salués par les investisseurs.

Crédit Agricole SA s'enfonce

Le groupe Crédit Agricole a dégagé pour la troisième année consécutive un bénéfice net autour des 8 milliards d'euros, fort de ses services aux grandes entreprises et malgré une fin d'année affectée par des charges exceptionnelles en assurance.

Toutefois, les performances financières du quatrième trimestre sont en nette baisse de 23,2%, à 1,72 milliard d'euros.

Le titre reculait de plus de 5% à 12,33 euros.

Kering en hausse malgré un bénéfice en repli

Le groupe de luxe Kering, qui depuis plusieurs mois se réorganise autour de sa marque phare Gucci, a annoncé un bénéfice net en recul de 17% et des ventes en baisse de 4% en 2023, qualifiée d'"année difficile" par son PDG François-Henri Pinault.

Toutefois, les analystes d'UBS saluent des résultats du quatrième trimestre en ligne avec les attentes. L'action du groupe avançait de 1,24% à 395,10 euros.

ArcelorMittal bénéficiaire en 2023

Le deuxième sidérurgiste mondial ArcelorMittal a annoncé un bénéfice net 2023 divisé par dix, à 919 millions de dollars, plombé par une perte nette de 2,9 milliards de dollars au 4e trimestre, contre un bénéfice net de 261 millions de dollars au 4e trimestre 2022.

Toutefois, ArcelorMittal a publié des résultats solides pour le quatrième trimestre.

Le titre gagnait 2,78% à 70,70 euros.

Euronext CAC40

mgi/cdu/eb