La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 899,33
    -186,19 (-1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

La Bourse de Paris confiante avant les résultats des élections américaines

La Bourse de Paris a gagné 0,39% mardi, dans une séance peu animée en amont des résultats des élections de mi-mandat aux Etats-Unis et de la publication jeudi d'un indicateur sur l'inflation américaine.

L'indice vedette CAC 40 a progressé de 24,89 points à 6.441,50 points, au plus haut depuis août. La cote parisienne avait fini à l'équilibre lundi après avoir rebondi fortement en fin de semaine dernière.

"Les investisseurs continuent d'osciller entre les résultats possibles des élections de mi-mandat aux États-Unis, la hausse des taux d'intérêt et les données sur l'inflation à venir jeudi", résume Konstantin Oldenburger, analyste chez CMC Markets.

Les sondages américains prédisent une nette victoire à la Chambre des représentants pour les républicains tandis que l'issue du scrutin pour la composition du Sénat reste incertaine.

"Les démocrates pourraient perdre le Sénat, les investisseurs devraient voir cela d'un bon œil", souligne Vincent Boy, analyste d'IG France.

Un Congrès divisé soutiendrait les actifs risqués car cela bloque l'exécution de lois qui pourraient être défavorables au marché.

Jeudi, la publication de l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis en octobre attirera également toute l'attention des investisseurs.

Le rythme de l'inflation est particulièrement scruté des opérateurs de marchés qui tentent d'anticiper les prochaines étapes de la politique de la banque centrale américaine (Fed), qui relève ses taux directeurs depuis mars pour ralentir l'économie. Les investisseurs attendent désormais des signes d'un changement de politique.

Renault se réorganise

L'action Renault a reculé de 3,30% à 30,62 euros après que le constructeur automobile a annoncé qu'il comptait lancer ses voitures électriques en Bourse "au plus tôt" fin 2023 et partager ses activités dans les moteurs thermiques et hybrides avec le groupe chinois Geely. Renault vise une marge opérationnelle supérieure à 8% au niveau du groupe en 2025 et supérieure à 10% en 2030. Lundi le titre avait gagné 3,77% en amont de ces annonces.

Carrefour prévoit plus d'économies

Le distributeur a dévoilé son plan stratégique pour s'adapter au contexte économique grâce auquel il compte réaliser "4 milliards d'euros d'économie de coûts à horizon 2026".

Carrefour (-1,75% à 16,27 euros) et Publicis (+2,47% à 60,50 euros) ont par ailleurs annoncé mardi leur intention de créer une co-entreprise pour unir leurs forces dans la publicité sur les sites de e-commerce en Europe et en Amérique latine.

Les semi-conducteurs recherchés

Les valeurs du secteurs des semi-conducteurs étaient recherchées mardi, en Europe comme aux Etats-Unis où des informations de presse profitaient à Nvidia.

STMicroelectronics a gagné 4,39% à 33,51 euros et Soitec 4,78% 137 euros. Les actions de Dassault Systèmes (+3,11% à 34,17 euros) et Capgemini (+3,48% à 166,40 euros) ont également profité.

Euronext CAC40

jvi/ys/sr