La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 152,01
    +239,57 (+0,71 %)
     
  • Nasdaq

    13 102,55
    -25,50 (-0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 868,91
    -2,87 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0172
    +0,0007 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    19 830,52
    -210,34 (-1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    23 521,91
    -355,12 (-1,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    569,15
    -2,76 (-0,48 %)
     
  • S&P 500

    4 305,20
    +8,06 (+0,19 %)
     

La Bourse de Paris clôture en hausse après le PIB américain

La Bourse de Paris a progressé de 1,30% jeudi au cours d'une séance dense en résultats d'entreprises qui a pris note de la contraction du PIB américain au second trimestre, laissant les investisseurs espérer un assouplissement de la politique monétaire de la Fed.

L'indice CAC 40 a gagné 81,27 points à 6.339,21 points, en hausse pour la deuxième séance consécutive au milieu d'une salve de résultats d'entreprise.

Après l'annonce de la hausse des taux directeurs de la Fed de 75 points de base la veille, celle de la contraction du PIB américain a mis au défi les marchés d'interpréter cette information.

"Les marchés semblent rassurés par les propos du patron de la Fed et les résultats d'entreprises globalement moins mauvais que ce qui était craint", observe Vincent Manuel, directeur des investissements chez Indosuez Wealth Management.

Stellantis redémarre

Le groupe automobile Stellantis a enregistré une marge record et un bénéfice net de 8 milliards d'euros au premier semestre, en continuant à augmenter ses prix sur un marché au ralenti.

Les marchés ont salué ces résultats et le cours a grimpé de 4,89% à 13,56 euros.

Airbus au sol

Les fragilités de la chaîne mondiale de fournisseurs après la pandémie de Covid-19 ralentissent la montée en cadence prévue par Airbus pour répondre à la croissance attendue du trafic aérien international, conduisant l'avionneur à revoir à la baisse le nombre d'appareils qu'il livrera cette année. Le titre a perdu 2,94%, à 103,04 euros l'action.

Orpea cherche à grappiller quelques points

Cadres débarqués, mesures correctrices, nouveaux administrateurs: secoué depuis janvier par un scandale mettant en cause ses pratiques, le groupe de maisons de retraite Orpea a tenté de convaincre ses actionnaires qu'il avait tiré les leçons de cette crise.

Le titre a grappillé 3,06% à 24,23 euros l'action, un résultat très loin de compenser ses 72,50% de perte depuis le premier janvier.

Euronext CAC40

bur-jnb/mla/lum

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles