La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 915,81
    -65,49 (-0,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

La Bourse de Paris clôture en baisse après la BCE

La Bourse de Paris a clôturé en baisse de 0,51%, pour la première fois de la semaine, après les annonces de la Banque centrale européenne et une nouvelle salve de résultats d'entreprises.

L'indice vedette CAC 40 a perdu 32,28 points à 6.244,03 points. La veille, il avait progressé de 0,41%.

Comme attendu des marchés, la Banque centrale européenne (BCE) a relevé ses principaux taux directeurs de 0,75 point jeudi, afin de faire face à la flambée de l'inflation en zone euro attisée par les conséquences de la guerre en Ukraine.

Si la "probabilité d'une récession se profile beaucoup plus à l'horizon", pour la présidente de la BCE Christine Lagarde, ce qui confortent les marchés dans l'idée que les prochaines hausses de taux pourraient être moins importantes, "il y a encore du chemin à parcourir" et de nouvelles hausses interviendront, a ajouté Mme Lagarde.

"Très immédiatement après la BCE, il y a eu une baisse de l’euro", a noté Christopher Dembik, directeur de la recherche macroéconomie de Saxo Banque.

L'euro perdait 1,02% à 18H25 face au billet vert, à 0,9978 dollar, oscillant autour de la parité.

Le coût de l'emprunt pour l’État français à 10 ans a aussi baissé, pour s'établir à 2,45%, contre 2,75% à son plus haut du jour, avant la communication de la BCE.

Du côté des résultats, les surprises étaient "souvent dues à des prévisions d'analystes trop pessimistes", a ajouté Christopher Dembik.

Le gaz rentable pour TotalEnergies

Le groupe pétrolier français TotalEnergies a annoncé jeudi que son bénéfice s'était envolé de 43% au troisième trimestre par rapport au même trimestre de 2021, à 6,6 milliards de dollars, bénéficiant surtout des prix records du gaz, qui se sont envolés depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie. L'action a gagné 2,95% à 54,48 euros.

STMicroelectronics dernier de cordée

Plus grosse chute du CAC 40 du jour, STMicroelectronics a perdu 6,97% à 32,51 euros, certains analystes craignant un ralentissement de la demande de puces à la fin de l'année dans les smartphones, les objets connectés et l'industrie.

Le groupe franco-italien de semi-conducteurs a profité au troisième trimestre d'une forte demande pour ses produits et de "prix favorables" qui ont fait bondir ses ventes de 35% et lui ont permis d'atteindre un bénéfice net de 1,1 milliard de dollars.

Schneider mal reçu

Le géant français des équipements électriques et automatismes industriels Schneider Electric a perdu 3,41% à 128,04 euros après la publication d'un chiffre d'affaires en nette hausse au troisième trimestre et l'annonce de la cession de son activité de capteurs industriels pour plus de 700 millions d'euros.

Carrefour et Casino dopés par l'inflation

La forte inflation dans l'alimentaire, ainsi que des gains de parts de marché ont fait progresser les ventes de Carrefour au troisième trimestre 2022, l'encourageant à relever légèrement mercredi son objectif de génération de liquidités sur l'ensemble de l'année.

Les actions des groupes de distribution Carrefour et Casino ont pris respectivement 2,89% à 15,84 euros et 15,72% à 10,05 euros.

Euronext CAC40

mgi/jvi/spi