Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 092,61
    -165,33 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

La Bourse de Paris en baisse, plombée par L'Oréal qui laisse Hermès lui passer devant

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (ERIC PIERMONT)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,24% vendredi, pénalisée par la chute du géant des cosmétiques L'Oréal, qui cède sa place de deuxième capitalisation boursière à Hermès, dont les résultats ont été salués.

L'indice vedette CAC 40 a reculé de 18,11 points, à 7.647,52 points. Sur la semaine, il réussit toutefois à afficher un bilan hebdomadaire légèrement positif (+0,73%).

La semaine s'est déroulée sans grand rendez-vous majeur et "c'est une bonne occasion d’observer comment le marché réagit sans catalyseur", a noté Florian Ielpo, économiste de Lombard Odier AM.

Or, le marché "a avancé à petits pas" et les hauts niveaux de valorisation vont "commencer à interroger", a-t-il souligné.

La séance parisienne a été marquée par les performances de L'Oréal et d'Hermès, deux poids lourds du CAC 40.

Après la publication de leurs résultats respectifs, les deux géants de la Bourse de Paris ont vu leurs valorisations boursières se rapprocher, avant que le groupe de luxe ne finisse par détrôner celui des cosmétiques au rang de deuxième capitalisation boursière française derrière LVMH.

Fort de résultats record du groupe sur l'année 2023 et d'une performance financière supérieure aux estimations des analystes au dernier trimestre, le titre d'Hermès a bondi de 4,80%, à 2.174,50 euros.

La situation est inverse pour L'Oréal, dont l'action a chuté de 7,58%, à 418,80 euros, après des résultats jugés décevants au quatrième trimestre.

Ces deux performances cumulées ont fait passer la capitalisation boursière d'Hermès, c'est-à-dire la somme qu'il faudrait débourser pour acheter toutes ses actions, à 229,561 milliards d'euros, quand dans le même temps, celle de L'Oréal est tombée à 223,943 milliards d'euros, selon les données de Bloomberg.

Cependant, "la baisse d'aujourd'hui ne va pas pénaliser L'Oréal sur le long terme", selon Céline Weill-Alliel, gérante d'Uzes Gestion, qui estime que L'Oréal finira par repasser au-dessus d'Hermès en termes de capitalisation boursière.

Sur le plan macroéconomique, les investisseurs se sont tournés vers la révision annuelle des estimations de l'indice américain des prix à la consommation CPI.

Si l'inflation de décembre a été révisée en baisse à +0,2% au lieu de +0,3%, une bonne nouvelle, celle de novembre et d'octobre ont été revues un peu en hausse.

"Fondamentalement, l'inflation continue de baisser de façon progressive. Les responsables de la Fed seront heureux de voir que ces données post-révisions le confirment", a commenté Rubeela Farooqi, analyste de HFE.

Ubisoft fait mieux que prévu

L'action de l'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft a bondi de 13,81%, à 22,67 euros, après des résultats supérieurs aux prévisions des analystes au troisième trimestre de son exercice 2023-2024.

Euronext CAC40

mgi/kd/er