La bourse ferme dans 2 h 8 min
  • CAC 40

    6 681,50
    +16,30 (+0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 941,37
    +5,86 (+0,15 %)
     
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0331
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 765,60
    +10,30 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    15 892,00
    +113,55 (+0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,01
    +7,72 (+2,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,38
    +1,14 (+1,48 %)
     
  • DAX

    14 382,22
    -1,14 (-0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 519,56
    +45,54 (+0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,1971
    +0,0005 (+0,05 %)
     

La Bourse de Paris apaisée par l'inflexion de l'inflation américaine

La Bourse de Paris a été apaisée jeudi par le tassement de l'inflation américaine en octobre qui a bien profité aux actifs risqués.

Les prix à la consommation ont augmenté de 7,7% en octobre sur un an aux Etats-Unis, moins qu'en septembre et moins que prévu. Sur un mois, les prix ont augmenté de 0,4%, également moins qu'escompté.

"Les prix à la consommation, aux Etats-Unis, donnent des signes d'apaisement", écrivent les experts du courtier Aurel BGC, constatant que "les consommateurs ne semblent plus accepter les hausses de prix, notamment dans les biens".

"Le mouvement de désinflation se confirme, mais il sera lent et, à court terme, constituera une forte pression sur les marges des entreprises", tempèrent-ils.

Obsession des marchés cette année, l'inflation était aussi devenue l'un des principaux thèmes dans la campagne pour les élections de mi-mandat, qui se sont tenues mardi aux Etats-Unis, et dont les résultats définitifs n'étaient toujours pas connus dans l'immédiat.

Constatant l'inflexion de l'inflation américaine, le marché commence à envisager que la banque centrale américaine puisse ralentir le rythme des relèvements de ses taux dès sa prochaine réunion à la mi-décembre.

Du coup sur le marché obligataire le rendement des emprunts à dix ans de la France a fondu à 2,49%, contre 2,69% la veille. Son pendant allemand (Bund) reculait à 2,01% contre 2,17% mercredi soir.

Et les valeurs technologiques, sensibles aux taux, étaient dopées.

La Tech en forme

STMicroelectronics, Dassault Systemes et Worldline ont grimpé de plus de 7%, Capgemini a pris plus de 5%.

Crédit Agricole fait moins que prévu

La banque française Crédit Agricole a subi un recul de son bénéfice net de près de 10% sur un an au troisième trimestre, à tout de même 2 milliards d'euros et après une année 2021 historique. Son action a perdu 2,52% à 9,46 euros.

Engie profite des cours

Engie a gagné 3,95% à 13,90 euros après avoir relevé ses objectifs pour l'année 2022 et publié des résultats en hausse au troisième trimestre, portés par les cours élevés de l'énergie et la croissance de la plupart de ses activités.

Euronext CAC40

pan/ref/eb