La bourse ferme dans 4 h 14 min
  • CAC 40

    6 552,65
    +24,33 (+0,37 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 767,31
    +11,25 (+0,30 %)
     
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0180
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    1 783,90
    +7,20 (+0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    23 079,17
    -496,77 (-2,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,46
    -14,35 (-2,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,02
    +0,91 (+1,03 %)
     
  • DAX

    13 717,71
    +91,00 (+0,67 %)
     
  • FTSE 100

    7 511,08
    -4,67 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • GBP/USD

    1,2060
    +0,0008 (+0,07 %)
     

La Bourse de Paris échaudée par le gaz et les craintes sur la croissance

La Bourse de Paris a terminé en recul de 0,42% mardi, échaudée par la nouvelle envolée des prix du gaz et les craintes sur la consommation, soulignée de nouveau par les résultats d'entreprises, au début d'une semaine chargée en publications.

L'indice vedette CAC 40 a perdu 26,10 points à 6.211,45 points. Lundi, il avait terminé en petite hausse de 0,33%.

Après une ouverture en baisse, la cote parisienne est revenue à l'équilibre à mi-séance avant de repartir dans le rouge.

Les prix du gaz européen ont poursuivi leur envol, atteignant un plus haut depuis le record historique de mars, après l'annonce lundi de nouvelles coupes drastiques des livraisons via le gazoduc Nord Stream annoncées par le géant russe Gazprom. Le prix du gaz naturel européen TTF néerlandais s'envolait à 200 euros le mégawattheure en clôture mardi, à un niveau plus atteint depuis le début de la guerre en Ukraine.

Les répercussions de l'invasion russe continuent de plomber les perspectives de croissance en Europe, par le risque de pénurie et l'inflation.

En juillet, où l'indice CAC 40 affiche pour l'heure un gain de près de 5%, "le marché se repositionne bien. Le consensus est que le ralentissement économique sera limité et que l'inflation a atteint un pic, ce qui donnerait de nouvelles marges de manoeuvre aux Banques centrales", explique Raphaël Thuin, responsable des stratégies de marchés des capitaux de Tikehau Capital.

Toutefois, "la grande inconnue est l'ampleur du ralentissement. Des éléments dans notre suivi des petites entreprises nous indiquent plutôt une tendance marquée qui pourrait perdurer", nuance M. Thuin.

Aux Etats-Unis, la confiance des consommateurs aux Etats-Unis a continué sa spirale négative en juillet pour le troisième mois consécutif.

Enfin, le comité monétaire de la Banque centrale américaine (Fed) a entamé mardi sa réunion du comité de politique monétaire et devrait procéder à une quatrième hausse d'affilée de ses taux directeurs pour lutter contre l'inflation.

Inquiétude sur la consommation

Dans le sillage de l'avertissement sur résultats publié par la chaîne américaine de supermarchés Walmart, qui redoute l'impact de l'inflation sur les choix des consommateurs, Carrefour a perdu 0,68% à 16,86 euros, Casino 5,35% à 11,68 euros et Maisons du Monde 6,48% à 9,10 euros.

Eutelsat veut se marier, mais trinque

L'opérateur français de satellites Eutelsat a annoncé mardi sa fusion avec le britannique OneWeb et sa constellation, qui doit donner naissance à un géant européen dans la course à l'internet depuis l'espace, face au mastodonte Starlink du groupe américain SpaceX.

Mais la fusion inquiète en raison des besoins de trésorerie qu'elle engendre à court terme et de la dépendance aux contrats gouvernementaux, selon Roshan Ranjit, analyste de la Deutsche Bank. L'action a encore dégringolé de 18,20% à 7,01 euros mardi, une baisse de 33% en deux séances.

Rémy Cointreau

Le groupe Rémy Cointreau (-1,74% à 180,20 euros), à la tête du cognac Rémy Martin, du gin The Botanist et de la liqueur Cointreau, anticipe une "nouvelle année de forte croissance" à l'issue du premier trimestre de son exercice décalé.

fs/els/cco

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles