La bourse ferme dans 5 h 58 min

Bourse : des marchés européens plus vulnérables, selon Unicredit

Selon Christian Stocker chez Unicredit, la récente hausse des actions européennes est venue de l’amélioration du sentiment des investisseurs sur le commerce international. Mais elle manque d’un soutien lié au flux des indicateurs économiques.

Le stratégiste de la banque italienne estime que des valorisations élevées rendent les marchés plus vulnérables à des risques de retour en arrière.

Les investisseurs attendent une confirmation du réchauffement des relations commerciales entre les États-Unis et la Chine, alors que les Bourses mondiales ont déjà progressé de plus de 20% depuis le début de l’année.

Les Bourses américaines sont au plus haut historique et l'indice des actions européennes retrouve des sommets de quatre ans (à moins de 2% du plus haut).

Le secteur automobile européen a particulièrement bien performé, gagnant 27% depuis la mi-août, alors que le secrétaire d’État américain au Commerce, Wilbur Ross, a déclaré que les États-Unis ne devraient pas instaurer de nouvelles taxes sur les véhicules importés à la fin du mois. Cette hausse rapide des constructeurs et des équipementiers automobiles est toutefois rendue fragile par un nouveau recul des perspectives bénéficiaires.

Un excès d'euphorie sur les actions 

Mais la vraie question, selon le stratège, porte sur un éventuel excès d’euphorie à court terme. L’histoire des relations entre les États-Unis et la Chine a en effet montré que des ruptures du dialogue étaient toujours possibles. Il estime donc que des valorisations élevées sur les actions devraient constituer un sujet de préoccupation grandissant et au moins «caper» le potentiel de hausse.

Depuis le début de l’année, le PER estimé à douze mois de l’Euro Stoxx 50 a augmenté de 25% et celui du S&P 500 a bondi de 28%. Cela alors que les indicateurs avancés PMI se sont sensiblement dégradés en Europe, alors que la corrélation est ...