Marchés français ouverture 6 h 51 min

Bourse : un mécanisme essentiel du système financier risque de se gripper

Les marchés financiers risquent d'être chahutés dans un avenir proche. A Wall Street, les intervenants scrutent avec appréhension un mécanisme essentiel dans la plomberie du système - le "taux de repo" - qui pourrait créer des tensions malgré les milliards injectés par la banque centrale américaine. Si les rouages se grippaient trop longtemps, l'ensemble des marchés pourrait manquer de cash et certaines petites sociétés financières, faute d'argent immédiatement disponible, pourraient avoir à mettre la clé sous la porte.

Tout a commencé en septembre, quand une brusque poussée de fièvre a fait bondir de 2% à 10% le taux d'un instrument discret mais crucial pour le financement des opérations quotidiennes des banques, assureurs et autres sociétés d'investissements : le marché de la pension livrée à un jour (repo). Des établissements s'y prêtent chaque jour plus de 1.000 milliards de dollars avec en garantie des produits jugés très sûrs comme les bons du Trésor.

>> A lire aussi - Une crise financière éclatera avant 2025 selon les grands investisseurs

Ces turbulences, imputées à une pénurie d'argent disponible sur le champ, avaient conduit la banque centrale américaine (Fed) à intervenir sur le marché monétaire pour la première fois depuis la crise de 2007-2009. Or les professionnels savent que le cash se raréfie sur ce marché à chaque fin d'année, quand les banques doivent démontrer qu'elles ont suffisamment de liquidités sur leurs comptes pour faire face à un éventuel choc financier. Ils sont d'autant plus inquiets que les facteurs qui avaient précipité les tensions en septembre, le paiement d'impôts pour de nombreuses entreprises et des ventes massives de bons du Trésor, vont se répéter le 16 décembre.

La Fed a sorti le grand jeu pour renflouer les réserves des établissements financiers, mobilisant plusieurs centaines de milliards de dollars en intervenant directement sur le marché monétaire ou en achetant des bons du Trésor. Sans aller jusqu'à imaginer un effondrement du

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pau : la somme colossale détournée aux Ehpad par une employée des impôts
La banque HSBC écope d’une amende salée pour évasion fiscale
Usurpation d'identité : principe et sanctions
Menacé par la destitution, Donald Trump parvient à tirer son épingle du jeu
Alstom enchaîne les contrats, nouveau potentiel sur les actions : le conseil Bourse du jour