Publicité
Marchés français ouverture 8 h 30 min
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,22 (-1,25 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,94 (-3,64 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0845
    -0,0013 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 476,61
    -237,87 (-0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 342,54
    -23,36 (-1,71 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     

Bourse : l'inflation pourrait nous réserver de bien mauvaises surprises, voici pourquoi

hd3dsh/Adobe Stock

Au-delà du récent décrochage du marché actions européen, sur fond de résurgence du risque politique, la Bourse a signé un rally haussier massif depuis le point bas majeur d’octobre dernier, tant à Wall Street que pour le CAC 40. «Une tendance haussière forte qui s’explique par de bonnes nouvelles sur le front de l’inflation, qui se sont traduites par des espoirs de baisses de taux directeurs de la Fed, la banque centrale américaine», explique la banque privée Neuflize OBC (groupe ABN Amro).

Pour autant, il ne faut pas enterrer trop vite l’inflation. Et ce, pour de nombreuses raisons. Au niveau mondial, les prix des matières premières «repartent à la hausse, notamment les cours des métaux», fait valoir Neuflize OBC. Par ailleurs, en Europe et aux Etats-Unis, les tensions salariales restent vives. En zone euro, au premier trimestre 2024, la croissance des salaires (plus de 5%) «a même tutoyé des pics (de plus de 15 ans, NDLR)», observe Mirabaud Banque. Et alors que la crise politique en France inquiète, gare à une éventuelle poursuite de la dépréciation de l’euro, qui se traduirait par de l’inflation importée dans l’Hexagone et les autres pays membres de l’Union monétaire !

Aux Etats-Unis, où la trajectoire de l’inflation est déterminante pour le parcours de Wall Street mais aussi pour celui du CAC 40, le rythme de la hausse des prix à la consommation s’est stabilisé à plus de 3% (contre un objectif de 2% souhaité par la Fed), observe Neuflize OBC, qui table toujours sur un reflux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Danone décroche en Bourse, les objectifs fixés pour les prochaines années déçoivent
Bourse : les entreprises du CAC 40 ont investi 100 milliards d’euros en 2023, un record
Boeing 737 MAX : des familles de victimes réclament une amende faramineuse
La maison-mère de Saupiquet ferme la dernière poissonnerie dans le Finistère
JO 2024 : la 5G tiendra-t-elle le coup face à l’afflux de touristes ?