La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 639,74
    -111,58 (-0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,1738
    -0,0033 (-0,28 %)
     
  • Gold future

    1 753,80
    -2,90 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    40 627,11
    -630,13 (-1,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 210,60
    -14,93 (-1,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,88
    -0,73 (-1,01 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 067,22
    -114,71 (-0,76 %)
     
  • S&P 500

    4 446,55
    -27,20 (-0,61 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Bourse : “l’indice de la peur est dans une zone étroite”, gare à une explosion de la volatilité

·1 min de lecture

Un nouveau mois commence sur les marchés actions et, malgré la période estivale, des éléments importants sont attendus dans les semaines qui viennent. Évènement le plus important ? Incontestablement la réunion des banquiers centraux à Jackson Hole aux Etats-Unis à la fin du mois. Pourquoi ? Parce que l’inflation continue de progresser aux Etats-Unis à un rythme non vu depuis longtemps : l’inflation core PCE (prix à la consommation des ménages, hors éléments volatils, NDLR) une mesure de l’inflation surveillée par la Fed, a connu au deuxième trimestre sa plus forte progression depuis…1983.

Même s’il reste encore un peu de chemin à parcourir sur le front de l’emploi, l’économie américaine est sortie de la crise et pourtant la Réserve Fédérale continue d’acheter massivement des actifs : 120 milliards de dollars tous les mois dont 40 milliards de dollars de titres de crédit hypothécaires et 80 milliards de dollars de bons du Trésor. Le discours du président de la Fed continue d’être celui d’une inflation “transitoire” mais ce langage a évolué au cours des dernières semaines. Il a notamment déclaré qu’il était difficile de prévoir exactement quand l’inflation repartirait à la baisse et qu’à moyen terme, les risques concernant l’inflation étaient orientés à la hausse.

>> A lire aussi - L’inflation flambe et ce n’est pas fini, un krach guette la Bourse !

Jerome Powell a également concédé que l’inflation pourrait être “plus élevée et persistante que ce qui était anticipé”, renforçant ainsi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Poste : les tarifs du courrier vont augmenter en 2022
Le Bitcoin (BTC) menacé par l’offensive de Joe Biden ? : le conseil Bourse du jour
Change : “et si l’euro (EUR/USD) finissait 2021 à 1,25 dollar ?”
CAC 40 : “le flux de nouvelles grand public reste porteur !”, le record historique en vue ?
Le géant de l’assurance Allianz plonge en Bourse, risque de dommages et intérêt colossaux aux Etats-Unis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles