Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    52 958,89
    +566,75 (+1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 208,77
    +10,20 (+0,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Bourse : faut-il faire confiance aux robo-advisors ?

Bourse : faut-il faire confiance aux robo-advisors ?

Chaque mois, le «Grand rendez-vous de l'épargne» (Capital / Radio Patrimoine) répond à vos questions dans la séquence «Ça vous concerne». Nos experts - notaire, ingénieur patrimonial, expert en épargne salariale - vous éclairent sur toutes vos interrogations, qu'elles portent sur vos impôts, votre succession, vos placements, votre retraite ou encore votre patrimoine immobilier. Ici, Charlotte Thameur, directrice de l’offre épargne salariale chez Shares, renseigne Melinda, une lectrice qui n'a encore jamais investi en Bourse. Mais elle a lu beaucoup sur les robo-advisors, et se demande si cette option pourrait lui permettre d'investir sans avoir besoin de grandes connaissances en matière de finance.

Pour commencer, Charlotte Thameur nous rappelle ce que sont les robo-advisors : «C'est tout simplement l'irruption de l'intelligence artificielle (IA) dans le secteur des finances personnelles. Cela consiste en une série de questions - une vingtaine - sur votre projet d'investissement, votre horizon de placement et vos connaissances financières.» Ainsi le «robot» détermine votre profil de risque et vous conseille une allocation, c'est-à-dire un panier d'actions ou d'obligations personnalisé. Pour la directrice de l’offre épargne salariale chez Shares, il s'agit donc d'un «outil d'aide à la décision pour des gens qui n'ont pas de clé pour investir». S'il peut être pertinent, il faut toutefois garder en tête qu'il s'agit uniquement d'une «recommandation», et qu'il faut aussi être attentif (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Divorce : que faire si votre conjoint n'a pas déclaré un de ses comptes bancaires ?
Les prix du ticket de métro augmentent : il est temps de vous dépêcher
Bourse : quelles actions et stratégies pour bien investir au deuxième semestre 2024 ?
Jeff Bezos est l’un des hommes les plus riches du monde… et a trouvé comment faire de sacrées économies
CAC 40 : les élections législatives, un non-événement pour la Bourse ?