Publicité
La bourse ferme dans 4 h 48 min
  • CAC 40

    7 764,86
    -99,84 (-1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 982,52
    -51,91 (-1,03 %)
     
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0806
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    2 335,50
    -19,30 (-0,82 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 444,05
    -378,32 (-0,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 418,50
    +5,55 (+0,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,91
    -0,59 (-0,75 %)
     
  • DAX

    18 420,35
    -210,51 (-1,13 %)
     
  • FTSE 100

    8 174,64
    -40,84 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • GBP/USD

    1,2780
    -0,0020 (-0,16 %)
     

Bourse : face au boom des énergies renouvelables, «le pétrole et le gaz n’ont pas dit leur dernier mot»

DSM/Adobe Stock

Dans son premier observatoire des énergies renouvelables, l’Agence Internationale de l'Energie fait état d’une augmentation globale de la consommation d’énergie par rapport à 2022, ainsi que des émissions mondiales de dioxyde de carbone. Ces dernières ont atteint un niveau record de 37,4 milliards de tonnes de CO2 émis, sur un rythme toutefois en décélération. Si la demande en énergie augmente donc inexorablement, les énergies renouvelables «accélèrent leur développement, en particulier en Chine, en Europe et aux Etats-Unis», souligne Roni Michaly, PDG de Galilee AM. Néanmoins, les énergies fossiles (pétrole, gaz…), «grâce à leur capacité à monter rapidement en puissance et à leur accessibilité en termes de coût et de technologie, n’ont pas dit leur dernier mot», nuance toutefois Damien Ledda, directeur de la gestion de Galilee AM.

D’ailleurs, le contexte géopolitique actuel favorise sans doute leur retour en grâce, alors que les conflits observés depuis plusieurs mois ont provoqué des perturbations majeures dans l'approvisionnement en énergie et spécialement en gaz naturel. «Cela a poussé de nombreux pays à rechercher des alternatives immédiates pour sécuriser leurs approvisionnements énergétiques, en se tournant de façon pragmatique vers des sources éprouvées telles que le charbon et le pétrole», fait valoir Galilee AM. Par ailleurs, les sanctions économiques contre des pays riches en ressources énergétiques, comme la Russie, ont également redessiné les cartes d'importation et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : «le boom de l’intelligence artificielle (IA) ne se dément pas»
Minecraft fête ses 15 ans : découvrez le nombre colossal de ventes du jeu vidéo
Cet insolite chantier naval français fabrique des bateaux rompus à l'extrême
Voici le nombre de trains qu’Eurostar veut commander d’ici à 2030
Blockout 2024 : l’appel au boycott d’influenceurs peut-il nuire à leur business ?