La bourse est fermée

La Bourse est-elle enfin entrée dans un long marché haussier en Europe ?

Les Bourses du Vieux continent ont fait sensation depuis Noël 2018, qui a marqué un point bas majeur sur l’ensemble des marchés d’actions occidentaux, à la faveur d’un virage à 180 degrés sur le front de la politique monétaire des Etats-Unis et d’espoirs sur le front commercial entre la Chine et les Etats-Unis. Le CAC40 s’est envolé de 24% sur un an, l’EuroStoxx50 (baromètre des Bourses de la zone euro) de 21%, le DAX30 de 22%... L’indice StoxxEurope600 (code mnémonique SXXP - code ISIN EU0009658202) a même inscrit un record historique, à 425 points, débordant ainsi les pics majeurs inscrits depuis 2000, qui passent entre 400 et 415 points. Un signal positif haussier de long terme majeur, du point de vue de l’analyse technique (analyse graphique des marchés).

Le recul des incertitudes sur le Brexit, la stabilisation de certains indicateurs économiques, le maintien d’une politique monétaire accommodante de la BCE et (toujours) les espoirs de trêve sur le front du conflit commercial sino-américain ont favorisé le franchissement de ce cap déterminant. Et ce, en dépit de craintes persistantes sur la dette des entreprises, l’aléa de l’atterrissage de l’économie de l’Empire du Milieu et des tensions géopolitiques toujours bien présentes, en particulier au Moyen-Orient…

>> A lire aussi - La Maison blanche parie sur un bond de la Bourse en 2020 et le retour des années folles

Evolution du Stoxx600 depuis 2000 (cliquez sur l'image pour agrandir)

Retour des flux d’investissements sur les actions européennes

Ces 20 dernières années, “à chaque fois que le StoxxEurope600 avait tenté de déborder le cap des 400 points, il y avait eu un souci, le plus souvent sur le secteur bancaire - ce qui n’a pas été le cas cette fois-ci”, relève Catherine Garrigues, directrice de la gestion Actions Europe, Stratégie Conviction chez le géant allemand de la gestion d’actifs Allianz Global Investors. “Il y a eu un accord commercial de phase I entre Pékin et Washington. Le Brexit suscite moins d’inquiétudes.

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Brexit : le Royaume-Uni pas en situation de force pour négocier avec l’UE, juge l’Irlande
Capgemini réussit à prendre le contrôle d’Altran
Location meublée : le bailleur peut-il exiger plus d’un mois de dépôt de garantie ?
Faut-il adopter le look de son patron ?
Roubaix : six mois après leur installation, la ville s'aperçoit que ses panneaux solaires n'étaient pas branchés