La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 953,07
    +1 181,06 (+3,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    -0,0051 (-0,37 %)
     

Bourse Direct, Boursorama... qui sont les nouveaux courtiers pour investir sans frais ?

·1 min de lecture

Si le sulfureux Robinhood, qui permet à des millions d'Américains de spéculer en Bourse, pourrait bien ne jamais débarquer en France, de nouveaux courtiers ont d'ores et déjà lancé leurs propres offres, également censées défier toute concurrence. Leur promesse : la gratuité des ordres, et l'absence de tout droit de garde. De quoi ringardiser les principales plateformes, comme Bourse Direct et Boursorama ? Pas totalement, car il faut, comme toujours, lire les petites lignes. C'est ainsi que, chez le néerlandais BUX Zero, la gratuité n'est possible que pour les ordres agrégés tout au long de la journée, et passés au cours de clôture, sans maîtrise sur le prix final.

L'allemand Trade Republic, lui, ne réserve la gratuité qu'à ses plans d'investissement programmé, exécutés tous les quinze jours par exemple, et également aux cours de clôture. "Il reste bien sûr possible de suspendre ces versements à tout moment, même si l'intérêt est plutôt d'investir de façon régulière sur les marchés", explique Matthias Baccino, directeur général pour la France.

Quant à l'anglais Freetrade, dont l'offre devrait être lancée prochainement, ses ordres dits au marché (exécutés immédiatement, au cours affiché au moment où vous passez l'ordre) ne seront gratuits que pour les plus grandes valeurs. "Pour accéder à de plus petites actions, ou à d'autres types d'ordres, il faudra payer un abonnement, de 9,99 euros par mois", indique Romain Finot, responsable du développement pour la France.

Sachez en outre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment la France sauve ses fleurons industriels et technologiques ? Les bonnes pratiques
Une canette qui fait "pschitt" peut-elle devenir une marque de propriété intellectuelle ?
Leclerc, Carrefour, Intermarché... que cachent vraiment les premiers prix des distributeurs ?
Le Bourse de Paris en baisse de 1,27 %, inquiète de l'évolution des politiques monétaires
SNCF : grosse colère chez les abonnés TGVMax

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles