Publicité
La bourse ferme dans 3 h 46 min
  • CAC 40

    8 087,60
    -14,73 (-0,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 018,13
    -19,47 (-0,39 %)
     
  • Dow Jones

    39 065,26
    -605,78 (-1,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    +0,0025 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    2 342,10
    +4,90 (+0,21 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 077,48
    -2 441,75 (-3,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 418,66
    -49,44 (-3,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,73
    -0,14 (-0,18 %)
     
  • DAX

    18 620,98
    -70,34 (-0,38 %)
     
  • FTSE 100

    8 309,04
    -30,19 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    16 736,03
    -65,51 (-0,39 %)
     
  • S&P 500

    5 267,84
    -39,17 (-0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2719
    +0,0021 (+0,16 %)
     

Bourse : Dassault Aviation (Rafale), Thales… La défense est en ébullition, faut-il acheter ?

alfonsosm/Adobe Stock

En Bourse, les actions du secteur européen de la défense ont globalement connu des parcours enviables depuis l’éclatement de la guerre en Ukraine, en février 2022. De nombreuses valeurs du compartiment ont ainsi largement surperformé le marché actions sur la période. Et l'engouement des investisseurs pour le secteur ne se dément pas, du fait des tensions géopolitiques, qui dopent les budgets de défense des grandes puissances. Avant la guerre en Ukraine, «seuls quelques membres de l’Otan (sur 31) voyaient leurs dépenses militaires dépasser 2% du PIB. Cette année, les deux tiers devraient atteindre ce critère», fait valoir Oddo BHF, interrogé par Capital.

Et au sein des budgets de défense, «les achats d’équipements ont le vent en poupe, ce qui profite à des sociétés cotées en Bourse telles que RheinMetall, Thales, BAE Systems ou encore Leonardo», note Oddo BHF. Il y a seulement quelques années, on s’interrogeait sur le risque de coupes dans les budgets de défense des Etats afin d'améliorer leurs finances publiques, mais au vu du choc de la guerre en Ukraine, des tensions aux Proche- et Moyen-Orient et des tensions sino-américaines sur Taïwan, le scénario d’une augmentation graduelle des budgets de défense des grandes puissances est consensuel et le secteur bénéficie d’une meilleure visibilité, fait valoir le courtier.

L’augmentation des budgets de défense est particulièrement spectaculaire en Europe, alors que le Vieux Continent (l’Allemagne, en particulier) avait accumulé d’importants (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40, Nasdaq, Dow Jones… En Bourse, quels sont les secteurs et pays sur lesquels miser ?
Auchan, Leroy Merlin, Decathlon... l'épopée des Mulliez dans la grande distribution
Fast fashion : comment les deux géants Temu et Shein se font la guerre
Vinted devient rentable pour la première fois
Atos : Daniel Kretinsky prêt à lancer une offre de reprise, un coup de maître en perspective ?