La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 515,75
    +105,17 (+1,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 808,86
    +68,55 (+1,83 %)
     
  • Dow Jones

    33 212,96
    +575,77 (+1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 857,30
    +3,40 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    26 912,62
    +40,62 (+0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    625,79
    -3,71 (-0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    115,07
    +0,98 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 462,19
    +230,90 (+1,62 %)
     
  • FTSE 100

    7 585,46
    +20,54 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 131,13
    +390,48 (+3,33 %)
     
  • S&P 500

    4 158,24
    +100,40 (+2,47 %)
     
  • Nikkei 225

    26 781,68
    +176,84 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    20 697,36
    +581,16 (+2,89 %)
     
  • GBP/USD

    1,2631
    +0,0025 (+0,20 %)
     

Bourse: Voici les conclusion à tirer de l'affaire EDF. Et elles sont radicales.

·1 min de lecture

La société de gestion Octo AM a publié une note d'analyse au sujet de la relation entre EDF et l'Etat actionnaire. Conclusion: Il faut fuir les valeurs "régulées" et a fortiori celles où la puissance publique est présente directement ou indirectement au tour de table. Voici les principaux extraits de ce document.

Comme tout bon gestionnaire, l’ publie régulièrement la performance de son portefeuille. Le , en date du 12 janvier, fait ressortir une baisse de 3% sur un an, à 69 milliards d’euros. La plus grosse ligne, , a reculé de 23%. A titre de comparaison, l’ a progressé de 28% et le SBF 120 de 25%. Face à ces chiffres calamiteux, en partie liés à l’interventionnisme débridé du gouvernement, les analystes d’ (groupe Amplegest) ont mis leurs clients en garde à travers une note datée du 17 janvier. Une forme d’avertissement à ceux qui voudraient acheter des actions EDF, mais aussi Air France-KLM, Renault, ADP, Engie, Safran, Thales, Orange ou , sachant que dans cette dernière c'est la banque publique bpifrance qui a mis le désordre, et non l'Etat.

Alors que la direction d'EDF et les semblent faire bloc pour dénoncer l'attitude du principal actionnaire de l'entreprise publique, qui a violemment obéré ses résultats financiers, voici les principaux éléments de cet avis aux actionnaires. Extraits.

1- Contrainte macro-économique sur une entreprise

Nous observons la chute massive de l’action EDF, à qui alors qu’elle l’achètera elle-même à 300 euros sur les marchés et qu’elle vient d’annoncer une révision à la baisse de sa production nucléaire, quelques-unes de ses centrales souffrant de problèmes de corrosion… Depuis quelques mois, le monde fait face à une situation d’inflation rarement connue dans les décennies passées, balloté entre hausse du prix des matières premières et de l’énergie, rupture des cycles d’approvisionnement, modification des modes de consommation, mais aussi conflits géopolitiques avec la baisse volontaire de la production de gaz en Russie. Le pouvoir d’achat étant le cheval de bataille de la plupart des gouvernements occidentaux, cet épisode inflationniste ne leur est clairement pas favorable et on se souviendra notamment de la crise sociale majeure de 2018-2019 en France. Si l’Etat français n’a pas la main sur les données macro-économiques, il a fait le choi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles