Marchés français ouverture 3 h 34 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 152,13
    -130,90 (-0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,0362
    -0,0043 (-0,41 %)
     
  • HANG SENG

    17 225,41
    -348,17 (-1,98 %)
     
  • BTC-EUR

    15 636,63
    -442,31 (-2,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,76
    -2,90 (-0,76 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

Bourse : CAC 40, LVMH, Hermès, M6, TotalEnergies, Airbus, Air liquide… au programme de Momentum cette semaine

Emmanuel Faure/Getty Images

CAC 40, DAX, Dow Jones, Nasdaq… La semaine écoulée est à oublier pour les marchés d’actions, alors que les grandes banques centrales de la planète “continuent leur chevauchée fantastique pour lutter contre l’inflation”, relève La Banque Postale Asset Management (LBPAM), qui juge que “la course au resserrement de la politique monétaire peut être qualifiée d’historique par son ampleur et sa vitesse”. En septembre, les banques centrales des Etats-Unis (Fed), de la zone euro (BCE), du Royaume-Uni (Banque d'Angleterre), de la Suède, de la Suisse, de la Norvège, de la Nouvelle-Zélande ont en effet toutes monté leurs taux de manière significative.

Surtout, les hausses de taux de la Fed “devraient se poursuivre”, souligne LBPAM. Et la BCE ne devrait pas être en reste, alors que les salaires grimpent fortement et que les tensions avec la Russie soutiennent les prix du gaz (entre autres). “Le fort durcissement monétaire auquel nous assistons doit nous inciter toujours à la prudence”, selon le gérant d’actifs, car comme dit le dicton sur les marchés, “on ne se bat pas contre les banques centrales”.

Des pressions haussières devraient subsister sur les taux d’intérêt. Selon LBPAM, il n’y a “aucune ambiguïté sur la direction de la politique monétaire pour les mois à venir : non seulement les hausses (de taux) vont se poursuivre, mais celles-ci se feront à pas rapide”, alors que la Fed “veut se diriger rapidement vers une politique monétaire qui sera clairement restrictive” (vers des taux réels (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bataille de milliardaires pour remporter M6
Mark Zuckerberg : sa fortune amputée de moitié en quelques mois
Emploi : “le moral et l’engagement dans l’entreprise au travail est au plus bas”
Rachat de M6 : Niel, Berlusconi et Kretinsky ont déposé une offre
Bourse : pourquoi l'inflation risque de rester longtemps élevée