La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 100,21
    -125,40 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9782
    -0,0037 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 676,20
    +7,60 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    20 101,39
    +336,93 (+1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    448,93
    +5,50 (+1,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,41
    -0,82 (-1,01 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 767,64
    +30,14 (+0,28 %)
     
  • S&P 500

    3 638,02
    -2,45 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1108
    -0,0015 (-0,13 %)
     

Bourse : CAC 40, inflation, Orange, Dassault, Hermès… au programme de Momentum cette semaine

Jusqu’où ira le CAC 40 ? Alors que l’indice parisien est dans le vert cette semaine, il porte ses gains à près de 8% sur un mois ! Il faut dire qu’en juillet, l’inflation américaine, mesurée par l’indice des prix à la consommation, a moins progressé que prévu, à 8,5% sur un an contre 8,7% attendu. Une bonne nouvelle rapidement interprétée par les investisseurs comme un encouragement à une action moins sévère de la Fed, dont le rythme de remontée du taux directeur est désormais espéré moins rapide.

Ce sentiment a surtout donné une forte impulsion aux Bourses, mais “malgré la bonne nouvelle sur l’inflation, il nous semble assez prématuré de penser qu’à partir de maintenant nous allons assister avec certitude à une baisse rapide de l’inflation, permettant à la Fed de relâcher sa bataille contre celle-ci tout aussi rapidement”, met en garde La Banque Postale Asset Management (LBPAM), qui se dit “perplexe sur cette idée fixe du marché de continuer d’insister sur le caractère temporaire des hausses des prix et de la baisse rapide des taux d’intérêt directeurs de la Fed”.

“Au regard des expériences passées”, LBPAM juge que le risque est plutôt que l’inflation se maintienne à un niveau plus élevé et que la politique monétaire se montre plus sévère. “Certains membres de la Fed ont insisté sur le fait qu’ils pensaient qu’ils étaient vraiment loin d’en avoir fini avec le resserrement monétaire face aux pressions inflationnistes, ce qui a un peu calmé le marché, un peu complaisant”, indique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

États-Unis : arrestation du "Bernard Madoff de la sneaker"
Guerre en Ukraine : le carnet de commandes du drone turc Bayraktar fait le plein
La Bourse de Paris attendue en hausse
L’inflation fait le grand écart en zone euro, pourquoi ?
En difficulté, la compagnie aérienne scandinave SAS obtient un prêt de 700 millions de dollars