La bourse ferme dans 5 h 29 min
  • CAC 40

    5 966,18
    +172,03 (+2,97 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 441,54
    +99,37 (+2,97 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9883
    +0,0056 (+0,57 %)
     
  • Gold future

    1 717,70
    +15,70 (+0,92 %)
     
  • BTC-EUR

    20 189,35
    +655,12 (+3,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,30
    +17,95 (+4,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,42
    +0,79 (+0,94 %)
     
  • DAX

    12 535,48
    +326,00 (+2,67 %)
     
  • FTSE 100

    7 028,33
    +119,57 (+1,73 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1366
    +0,0046 (+0,41 %)
     

Bourse : le CAC 40 face à l'envolée des prix du gaz, le pétrole à surveiller de près

La place boursière parisienne (CAC 40) est attendue en hausse mardi 16 août, certains investisseurs tablant sur un assouplissement du resserrement monétaire de la Fed, dans un contexte de fort regain des prix du gaz pesant sur les marchés européens. Le contrat à terme de l'indice vedette CAC 40 gagnait 0,34 % une quarantaine de minutes avant l'ouverture. La veille, il avait terminé dans le vert d'une courte tête (+0,25 %), après que des indicateurs macroéconomiques jugés décevants en Chine et aux États-Unis eurent orienté les marchés à la baisse, avant qu'ils ne remontent. Persuadés que des signes de faiblesse de l'économie pousseront la Banque centrale américaine (Fed) à plus de modération, certains investisseurs tablent toujours, dans le sillage de Wall Street, sur un assouplissement de la politique de hausse des taux directeurs de la Fed, alors que la Bourse de Paris a conclu six semaines consécutives dans le vert.

"Les investisseurs semblent être sujet à ce qu’on appelle une dissonance cognitive face à la situation de l'économie mondiale", observe Michael Hewson, analyste à CMC Markets, à propos de la tendance haussière des marchés malgré un contexte macroéconomique morose. Concernant l'Europe, "si la forte baisse des prix du pétrole a été au cœur des préoccupations hier, on ne peut pas en dire autant des prix du gaz, qui ont terminé la séance en forte hausse lundi. Ils forment le principal vent contraire que les marchés européens doivent affronter", estime M. Hewson.

>> Achetez (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Avec la fin de l'obligation du port du masque, les ventes de rouge à lèvres ont explosé
L’euro souffre face au dollar, craintes sur le gaz et l’économie allemande : le conseil Bourse
Deauville s'offre un record avec ses ventes aux enchères de yearlings
Samsung s'attend à ce que les smartphones pliables dominent le marché des téléphones en 2025
États-Unis : arrestation du "Bernard Madoff de la sneaker"