La bourse ferme dans 5 h 59 min

Bourse : “la bulle sur les actions a pris encore plus d’ampleur !”

Après le dégonflement de la bulle il y a un an, qui nous donnait raison et nous laissait anticiper la poursuite de la correction baissière, cette dernière n’a pas eu lieu. Bien au contraire, en dépit de quelques soubresauts réguliers, les marchés boursiers ont retrouvé la folie haussière et ne semblent plus vouloir s’arrêter. Face à cette flambée, nous n’avons d’autre choix que de confesser notre erreur et de nous s’excuser auprès de ceux qui n’ont pas profité de ce nouveau bull market (marché haussier, NDLR).

Cela dit, rien n’a changé dans notre “vision du monde” : non seulement la bulle est toujours là, mais elle a surtout pris encore plus d’ampleur, devenant par là même de plus en plus dangereuse. Alors que faire ? Acheter au plus haut et prendre le risque d’une forte moins-value ou alors continuer d’acheter de manière à profiter des quelques mois d’euphorie qui pourraient encore prévaloir.

>> A lire aussi - Bourse : comment jauger la cherté des actions ?

Car, il faut être clair : pour le moment, il n’est plus possible de faire des prévisions boursières fiables et réalistes. Évidemment, les arguments justifiant la poursuite de la bulle sont notables. Primo, les politiques monétaires vont rester extrêmement accommodantes à travers le monde. La planche à billets a même déjà été réactivée dans la zone euro, confortant les marchés dans un paradis artificiel confortable, mais aveuglant, donc très périlleux.

Secundo, les taux d’intérêt monétaires et obligataires demeurent artificiellement bas, renforçant mécaniquement l’appétence pour les placements boursiers plus rémunérateurs. Tertio, selon certains, les risques semblent se réduire sur le front de la montée du protectionnisme et de la baisse de la croissance mondiale. Pour couronner le tout, Donald Trump semble décidé à tout faire pour éviter l’éclatement d’une crise avant les élections présidentielles américaines de novembre 2020. Autrement dit, tout paraît pour le mieux dans le meilleur des mondes.

>> Inscrivez-vous

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taux d’intérêt : une bulle sur les obligations d'Etat qui rappelle la bulle Internet et high-tech ?
Bourse : Goldman Sachs redoute un chaos sur les actions cet octobre
Banques, l’heure de revenir sur les actions a-t-elle sonné ? : le conseil Bourse du jour
Bourse : les craintes de destitution de Trump et sur le commerce pèsent sur les actions
Bourse : les actions rapportent bien plus que les obligations, mais est-ce le moment d'en acheter ?