La bourse est fermée

Bourse : les actions rapportent bien plus que les obligations, mais est-ce le moment d'en acheter ?

Les taux d’intérêt à long terme de la zone euro ont fondu depuis un an. En effet, le rendement de l’emprunt d’Etat allemand à 10 ans - référence des marchés d’obligations de l’Union économique et monétaire (UEM) - a perdu près d’un point de pourcentage, passant de 0,46% à -0,52% sur la période. Il faut dire que les craintes se sont intensifiées sur la croissance économique et l’inflation. Considérée comme une valeur refuge de référence, l’obligation souveraine allemande à 10 ans a aussi profité de la montée du risque perçu, entre les aléas du Brexit (risque assez élevé de No Deal) et de la guerre commerciale, l’accentuation des tensions au Moyen-Orient… “La montée des incertitudes politiques et économiques et les rachats d’actifs massifs de la BCE (qui ont comprimé leurs rendements et tiré à la hausse les cours des obligations d’Etat) expliquent la forte chute des taux d’intérêt des obligations d’Etat allemandes”, relève à cet égard Armel Coville, gérant-analyste chez ODDO BHF Asset Management.

Face à cet écrasement de la rémunération sur les obligations d’Etat, celle des actions de la zone euro s’est globalement maintenue, tant en termes de “rendement des dividendes” (les dividendes par action rapportés au cours de Bourse) que de “rendement des profits” (les bénéfices nets attendus sur les 12 prochains mois rapportés aux capitalisations boursières des sociétés cotées - autrement dit, l’inverse du price earning ratio, noté 1/PE sur la seconde illustration ci-après). Il faut dire que les cours des actions de la zone euro n’ont que peu progressé depuis la rentrée 2018, tandis que les intervenants - encore relativement confiants sur la progression attendue des profits des sociétés en dépit du coup de froid sur la croissance économique - n’ont pas encore significativement révisé en baisse leurs prévisions de bénéfices par action.

>> A lire aussi - Le message désespéré que nous envoient les taux d’intérêt négatifs

Du coup, l’écart de rémunération (ou “prime de risque”, censée

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : 8 actions à acheter à la rentrée
Acheter des obligations
Actions, obligations, pétrole… 8 placements à fuir à la rentrée
Taux d'intérêt : prudence sur les obligations d'entreprises !
Les 10 lignes aériennes qui rapportent le plus d’argent