Marchés français ouverture 8 h 2 min

Bourse 2020 : Goldman Sachs préfère les valeurs de croissance

Les experts de Goldman Sachs ont tenu le 14 janvier dernier, à l’hôtel Intercontinental Paris Le Grand, leur traditionnelle conférence annuelle portant sur les perspectives de marché en 2020.

Le chef économiste Jan Hatzius évoque une réaccélération à prévoir de la croissance mondiale en 2020 et 2021, portée par la fin de l’escalade dans le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine. Des conditions financières en nette amélioration et un surcroit de dépenses publiques attendu en Europe et en Chine devraient également soutenir l’activité.

En revanche, l’économiste anticipe un relatif statu quo des banques centrales cette année et l’an prochain. Il prévoit un taux directeur américain à 2% fin 2021 (contre 1,75% aujourd’hui et un consensus à 1,25%) et un taux de dépôt de la Banque centrale européenne inchangé à -0,50% à cet horizon (-0,4% pour le consensus). Le rendement du bon du Trésor à dix ans est attendu à 2,25% fin 2021.

L'économiste Alain Durré met en avant la dépendance de la croissance européenne à la demande extérieure. La baisse des tensions commerciales et des interrogations autour du Brexit devraient favoriser la stabilisation en cours de l’activité.

Des stimulations budgétaires en France, Allemagne, Italie, Espagne devraient soutenir la croissance.

Les actions affichent un rendement élevé

Le chef stratégiste, Peter Oppenheimer, souligne le contraste entre une faible croissance américaine depuis dix ans (20% de croissance cumulée contre une moyenne de 40% lors des précédents cycles de hausse depuis 1950) et une forte hausse du S&P 500 (+400% contre une moyenne de 250%).

Le rythme de croissance a ralenti partout dans le monde depuis la crise financière, convergeant vers la faible croissance endémique du Japon. Mais l’absence de récession en 2020 devrait éloigner le risque d’un marché baissier sur les actions. Le stratège anticipe une croissance Cliquez ici pour lire la suite