Marchés français ouverture 3 h 20 min

Bourse : 12 actions décotées de plus de 50%, selon Morgan Stanley

Les stratèges de Morgan Stanley prévoient une baisse de 25% des profits des entreprises européennes cette année, avant une hausse de 15% l'an prochain.

La révision en baisse des perspectives d'activité en Europe, ajoutée à la forte chute des prix du pétrole et au niveau extrêmement bas des taux d'intérêt devraient lourdement peser sur les bénéfices de l'année en cours.

Lors des précédentes récessions, les secteurs de l'automobile, les mines, la construction, le transport, la technologie et l'énergie ont enregistré des baisses de profits de 50% et plus. D'autres secteurs d'activité voient leurs profits reculer moins vite, dans la pharmacie, l'alimentation et les boissons, la distribution et les utilities.

Depuis 1970, les entreprises européennes ont connu huit périodes où les profits ont reculé de 10% et plus. Durant toutes ces années de récession, les profits ont baissé en moyenne de 40% depuis le plus haut. Comme les profits sont déjà 14% sous le précédent sommet de 2007, une baisse de 30% supplémentaire correspondrait à la moyenne historique.

Une récession à venir déjà connue dans le passé 

Pendant les précédentes périodes de recul de l'activité globale, la rentabilité des fonds propres est tombée entre 7,6% et 9%. Pour retrouver un niveau médian de 8,6% les profits devraient encore reculer de 23%. À ce stade, les experts de Morgan Stanley considèrent toutefois qu'une baisse des profits de plus de 20% est déjà intégrée dans les cours.

Selon eux, le PER estimé à douze mois ressort à 10,3 (pour un niveau médian de long terme à 13,2) et le rendement des prochains dividendes à 5% (soit 28% au-dessus de la médiane historique à 3,6%). En-dehors de la crise financière de 2008, les dividendes n'ont jamais baissé de plus de 10% dans les phases de récession.

La capitalisation boursière des entreprises européennes représente 1,3 fois les fonds propres, soit une décote de Cliquez ici pour lire la suite