Publicité
La bourse ferme dans 5 h 37 min
  • CAC 40

    7 520,88
    +17,61 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 861,53
    +22,39 (+0,46 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0715
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    2 335,10
    -14,00 (-0,60 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 574,63
    -348,52 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 370,43
    -17,73 (-1,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,45
    0,00 (0,00 %)
     
  • DAX

    18 046,28
    +44,26 (+0,25 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,70
    -0,16 (-0,00 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2667
    -0,0019 (-0,15 %)
     

Bosch dans la tourmente : plus d’une centaine d’emplois menacés en France

Bloomberg

Le groupe industriel allemand Bosch, leader mondial des équipementiers automobiles, a annoncé la fermeture en fin d'année d'un site à Marignier en Haute-Savoie, qui emploie 153 personnes. La décision, «due principalement aux évolutions ces dernières années du marché automobile», a été annoncée mercredi aux représentants du personnel et aux collaborateurs, a précisé la direction à l'AFP, confirmant une information des médias locaux Le Messager et Radio Mont Blanc.

«L'électrification croissante des systèmes de direction électrique a entraîné l'arrêt de la production de systèmes hydrauliques, qui n'a pas été compensée par une montée en puissance des commandes en systèmes électriques, les deux activités principales du site de Marignier», a-t-elle expliqué. «Même si on le pressentait, ça fait toujours un choc», a réagi Géraldine Roux, déléguée syndicale CGT sur le site. «On va rentrer dans la procédure information-consultation, on verra ce qui nous est proposé», a-t-elle ajouté. La recherche d'un repreneur, lancée en 2022, n'a pas aboutie.

Début février, à l'occasion de la présentation de ses résultats annuels préliminaires, le groupe allemand avait dit s'attendre à une année «plus difficile que prévu» en 2024. Bosch, comme ses principaux concurrents allemands, subit le ralentissement de la demande pour les voitures, notamment électriques, au moment où le groupe réalise de gros investissements pour développer les technologies équipant les véhicules à batterie et connectés.

Le groupe (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Engie : des résultats en recul au premier trimestre avec la baisse des prix de l’énergie
CAC 40 : la Bourse de Paris attendue en légère baisse, l'inflation scrutée de près
Naf Naf va-t-il être sauvé ? Trois offres de reprises sur la table
Cinéma : les bébés en silicone plus vrais que nature de cette PME française font un carton
Système U : nouveau nom, part de marché… la coopérative affiche ses nouvelles ambitions