La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    39 269,59
    +914,43 (+2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3921
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Bornes de charge publiques : fiabilité à améliorer

·2 min de lecture

Il ne faut pas désespérer l’industrie auto, en pleine reconversion. Néanmoins ce premier rapport sur l’état des bornes de charge publiques n’encourage guère à adopter la voiture électrique. Sur 6 mois, 83 % des conducteurs se sont heurtés à un défaut de charge.

Parce qu’ils mettent un point d’honneur à mettre les voitures électriques à l’épreuve de la vie quotidienne, vos serviteurs du magazine Challenges ont maintes occasions de constater que faire le plein d’énergie électrique n’est pas toujours aussi aisé que promis. Quand ce n’est pas le logiciel embarqué de la voiture qui refuse d’établir le dialogue avec tel ou tel type de chargeur (lire à ce propos notre ), c’est la liaison avec le serveur de facturation et de paiement qui échoue. Sans parler des appareils en panne, privés d’alimentation ou bien endommagés, dont l’indisponibilité allonge le temps d’attente les jours d’affluence. De quoi décevoir les nouveaux-venus à l’électrique, sinon décourager ceux qui hésitent à franchir le pas.

La moitié du réseau de bornes publiques ont été évaluées par leurs utilisateurs. Conclusion ? Peut mieux faire

L’association française pour l’Itinérance de la Recharge électrique des Véhicules (AFIREV) a voulu quantifier l’ampleur du sentiment de déception et de frustration des automobilistes français. Plus de cinq cents d’entre eux ont partagé leur expérience d’utilisateurs des bornes de charge accessibles au public, qu’ils sont 86 % à employer “de temps en temps”, en complément de la charge à domicile ou sur leur lieu de travail. Le militantisme est encore palpable, chez ces automobilistes qui font figure de pionniers, mais pas au point de les rendre aveugles aux manquements de l’infrastructure de charge.

Lire aussi

Qu’on en juge. Si l’on en croit la mené sur la période de mai à octobre 2020, 9 % des bornes se sont avérées indisponibles plus de 7 jours consécutifs ; 85 % des utilisateurs de ces réseaux disent avoir rencontré une borne en panne ; et 83 % des utilisateurs disent avoir été confrontés au moins une fois à un défaut de recharge.

“Pour autant, les utilisateurs expriment à 80 % leur satisfaction globale du service de recharge publique actuelle (avec 74,7 % de sessions de charge réussies) et 96 % restent acquis au passage à [...]

Lire la suite sur challenges.fr

La Fiat 500 électrique incapable d'accepter la charge rapide?Charger en copropriété : droit à la prise réaffirmé, démarches facilitéesRenault dénonce le manque de bornes électriques pour recharger les voituresVoiture électrique : l’objectif de 100.000 bornes de charge fin 2021 semble irréalisteCharger sa voiture sur un lampadaire : pourquoi ce n'est pas si simple