Publicité
La bourse ferme dans 6 h 49 min
  • CAC 40

    8 136,68
    -59,28 (-0,72 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 047,93
    -26,41 (-0,52 %)
     
  • Dow Jones

    39 806,77
    -196,82 (-0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0865
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    2 420,20
    -18,30 (-0,75 %)
     
  • Bitcoin EUR

    65 249,62
    +3 719,95 (+6,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 525,46
    +36,92 (+2,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,16
    -0,64 (-0,80 %)
     
  • DAX

    18 702,27
    -66,69 (-0,36 %)
     
  • FTSE 100

    8 394,41
    -29,79 (-0,35 %)
     
  • Nasdaq

    16 794,88
    +108,91 (+0,65 %)
     
  • S&P 500

    5 308,13
    +4,86 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    -0,0000 (-0,00 %)
     

Boris Johnson va être père pour (au moins) la 8e fois

Boris Johnson et son épouse Carrie Johnson, ici arrivant à l’abbaye de Westminster, dans le centre de Londres, avant les couronnements du roi Charles III et de la reine Camilla, le 6 mai 2023.
Boris Johnson et son épouse Carrie Johnson, ici arrivant à l’abbaye de Westminster, dans le centre de Londres, avant les couronnements du roi Charles III et de la reine Camilla, le 6 mai 2023.

ROYAUME-UNI - Connu pour ses mariages et liaisons à répétition, l’ancien Premier ministre britannique Boris Johnson va de nouveau devenir père. Le futur bébé annoncé vendredi 19 mai par son son épouse Carrie sera le troisième enfant du couple, mais au moins le huitième pour l’ex-dirigeant.

« Un nouveau membre va arriver dans l’équipe dans quelques semaines à peine (...) Nous avons hâte de rencontrer ce petit-là », a posté Carrie Johnson, 35 ans, sur le réseau social Instagram, sous une photo montrant la main d’un de ses autres enfants posée sur son ventre arrondi.

Il s’agira du troisième enfant du couple, marié depuis 2021, après les naissances de Wilfred en avril 2020, et Romy en décembre 2021, alors que Boris Johnson était encore Premier ministre.

PUBLICITÉ

Boris Johnson, 58 ans, est aussi le père de quatre autres enfants (deux garçons et deux filles) qu’il a eu avec sa deuxième épouse, l’avocate Marina Wheeler. L’ex-Premier ministre a également été reconnu comme le père d’une autre fille, issue d’une relation extra-conjugale.

En septembre 2021, peu avant la naissance de Romy, il avait confirmé sur la chaîne de télévision américaine NBC qu’il avait six enfants à ce moment-là, sans refermer les spéculations sur la taille réelle de sa progéniture.

Un article polémique écrit en 1995

« Dans une mise à jour du mystère éternel qui est “combien d’enfants a Boris Johnson ?”, Carrie Johnson a annoncé qu’elle était enceinte du troisième enfant du couple », a tweeté Metro UK vendredi.

La nouvelle de ce futur enfant prenait par ailleurs une large place en Une du Daily Telegraph ce samedi 20 mai.

Avant les élections générales de 2019, Boris Johnson avait été ouvertement interrogé au sujet de la taille de sa progéniture lors d’une interview sur la radio LBC, lors de laquelle il avait été interpellé par un auditeur au sujet d’un article qu’il avait écrit en 1995 et dans lequel il reprochait aux mères célibataires de « produire une génération d’enfants malades, ignorants, agressifs et illégitimes », rappelait The Guardian. Après l’échange, le journaliste Nick Ferrari avait pressé Boris Johnson sur le nombre d’enfants qu’il avait. « Je pense que ce que les gens veulent entendre, ce sont nos plans », avait éludé l’homme politique. « J’aime beaucoup mes enfants mais ils ne se présentent pas à cette élection et je ne vais donc pas faire de commentaire. »

Boris Johnson a quitté Downing Street à l’été 2022, poussé à la démission après une série de scandales. Toujours député, il a depuis gagné des millions d’euros en prononçant des discours et, selon des médias britanniques, est en train d’acheter un manoir de neuf chambres dans la campagne près d’Oxford.

À voir également sur Le HuffPost :

Macron « lèche-bottes » de Poutine : l’accusation de Boris Johnson après l’invasion de l’Ukraine

Richard Sharp, le patron de la BBC, démissionne (et Boris Johnson n’y est pas pour rien)